1. Tirer profit du chômage pour réaliser ses projets
Coaching

Tirer profit du chômage pour réaliser ses projets

Envoyer cet article à un ami
Transformez votre période de chômage en temps de réflexion sur vous-même pour mieux rebondir. // © plainpicture/Kitao/loic montain
Transformez votre période de chômage en temps de réflexion sur vous-même pour mieux rebondir. // © plainpicture/Kitao/loic montain

Période difficile à traverser, le chômage est pourtant l’occasion de rebondir voire de construire de nouvelles opportunités. Nos conseils pour en tirer le meilleur parti.

"Oui, le chômage peut être une période heureuse et constructive", démarre Hélène Picot, coach en reconversion et auteure de "Sans emploi ? Trouvez votre voie et rebondissez !" (Éditions Quintessence). Un propos qui tranche avec le discours ambiant où chômage = souffrance et culpabilisation. Et l'ex-directrice de pub sait de quoi elle parle puisqu'elle-même a bénéficié d'une longue pause pour repenser son parcours.

Renouer avec ses aspirations

"Au cours de ses études, on oublie vite ce pour quoi on est fait, reprend-elle. Le chômage, qu'il soit subi ou choisi, est le moment idéal pour se le réapproprier." Et comment savoir ce qui nous fait vibrer ? "En libérant son esprit afin de laisser place à l'imaginaire et à la créativité", insiste-t-elle. Mais pour que les individus s'y sentent autorisés, il faut changer le regard porté sur cette période décisive

"Prenez le temps de marcher ou de nager afin de laisser votre esprit vagabonder, poursuit Hélène Picot. Si vous le souhaitez, faites du piano, installez des ruches, créez un jardin communautaire ou écrivez un roman. Cela rapproche de votre projet". Car se consacrer à une activité qui nous tient à cœur permet de sonder notre enthousiasme, notre intérêt, nos capacités et de développer de nouvelles compétences.

Explorer les possibles

"Pour repérer vos aspirations et vos talents tout en gardant en tête la notion de plaisir, posez-vous quelques questions clés, renchérit la coach : de quoi avez-vous envie à l'avenir ? Que souhaitez-vous apprendre aujourd'hui ?" Bref, creusez au maximum afin d'identifier tout ce qui vous anime et dans toutes les sphères possibles, surtout celles encore non défrichées. 

"Passez en revue toutes les compétences déployées dans l'univers professionnel mais aussi celles en lien avec vos activités extraprofessionnelles, vos passions, etc.", argumente-t-elle. Au fur et à mesure, les idées fusent et les pistes se dessinent en toute connaissance de cause. Objectif à terme : envisager de nouvelles pistes, concrétiser un projet de longue date, créer son propre métier, voire se reconvertir.

Agir en cohérence avec son projet

"Attention, prévient Hélène Picot, rester seul sur son canapé en mangeant des biscuits devant la télé plombe. Et il ne risque pas de se passer grand chose dans ces conditions. De même, focaliser sur la crainte de ne pas réussir à rebondir génère du stress et sclérose les envies. On peut prendre un petit boulot alimentaire pour désangoisser si nécessaire." 

Levez-vous chaque matin à la même heure et ne vous laissez pas déborder pas les soirées à répétition. "Il ne s'agit pas de vacances !", lance-t-elle. Et profitez-en pour partir à la rencontre de personnes dans la même situation que vous pour échanger. "Il existe plein d'espace de coworking à Paris comme en province pour rencontrer du monde, propose Hélène Picot. L'occasion de baigner dans l'ambiance start-up." 

Des tiers-lieux comme les "anti-cafés" permettent de travailler et d'échanger pour le prix d'une consommation. Quant aux profils manuels qui veulent créer, ils peuvent aller dans les fab lab, ces ateliers de fabrication numérique à des prix abordables.

Repérer les leviers d'action

Vous pouvez ainsi profiter de cette transition pour réseauter, passer le permis de conduire, prendre des cours de langue ou créer un blog si cela correspond à vos désirs. Des actions qui contribuent à vous inscrire dans une démarche dynamique et ouverte. 

Votre nouvelle vie sociale peut s'articuler autour de conférences, salons, actions bénévoles ou associatives. Autre piste : participer à des ateliers, groupes de discussion ou forums afin de creuser les sujets qui vous intéressent. Des tas de moyens à disposition permettent ainsi de se plonger à fond dans l'exploration des possibles.

Qui peut vous aider à rebondir ?

Mooc, plateforme d'échanges, conférences, vidéos en ligne, chantiers participatifs... il existe tout un arsenal de solutions gratuites. Parmi les exemples, meetup.com est une plateforme qui rassemble des personnes autour de leur passion via des ateliers notamment. 

Le site mooc-francophone.com propose des cours gratuits et ouverts à tous. Benenova.fr développe des actions de bénévolat de terrain courtes, ponctuelles et collectives. Il suffit de choisir la mission et de rejoindre l'équipe le jour J. 

Enfin, on peut télécharger un passeport compétences sur passeportformation.eu qui permet de consigner toutes ses compétences déployées jusque-là et mieux se connaître pour structurer le travail de mobilité à venir.