1. Jobs, Stages, Emploi
  2. Emploi : Nos conseils
  3. Trouver un emploi après une école d’art : 5 jeunes diplômés racontent
  4. Alexandre, designer en Allemagne : “J’ai effectué mon master à l’étranger”
Portrait

Alexandre, designer en Allemagne : “J’ai effectué mon master à l’étranger”

Envoyer cet article à un ami

Galère de trouver du travail après avoir fait ses études en école d’art ? Révisez vos idées reçues ! À l’arrivée sur le marché de l’emploi, ces diplômés s’en sortent aussi bien voire mieux que ceux de physique-chimie ou d’économie. Reste à savoir comment s’y prendre de manière efficace : pour vous éclairer, cinq jeunes diplômés vous dévoilent les stratégies qui leur ont permis de décrocher le job de leurs rêves.

Choisir très tôt de jouer la carte de l’international : voilà ce qui a permis à Alexandre d’être embauché dans une agence de design allemande dès sa sortie de l’École de design Nantes-Atlantique.

Alexandre est un garçon pressé. À peine diplômé de l’École de design Nantes-Atlantique en 2012, ce jeune homme de 22 ans a été embauché dans une agence de design allemande. Dès le bac, Alexandre a opté pour l’international. “J’ai choisi cette école, car elle proposait un master en Chine”, explique-t-il.
  

Direction Shangai dès sa 4e année d’école

Après 3 premières années effectuées à Nantes, Alexandre s’envole donc pour Shanghai (lire à ce propos notre dossier “Partir étudier en Chine”). À peine arrivé, Alexandre effectue un stage dans le Groupe Pointech à Hong-Kong. “Je me suis principalement occupé du design de la marque Brasero, spécialisée dans la conception et la fabrication de barbecues”, précise-t-il.

Alexandre, designer diplômé de l'École de design Nantes-Atlantique
© Sophie de Tarlé.

Une fois à Hong-Kong, il rencontre beaucoup d’Allemands, qui lui donnent l’idée d’aller travailler là-bas. Il contacte alors designaffairs, une agence de design allemande située à Erlangen, près de Nuremberg, avec qui il signe un contrat d’apprentissage en 2e année de master.


Embauché après un contrat d’apprentissage en Allemagne


Dans cette agence, il conçoit entre autres le design de produits médicaux. “J’étais content de me sentir utile à l'être humain. J’avais envie de trouver un équilibre entre le design pour l'homme et le design pour le profit d'une entreprise”, explique-t-il. Une fois son diplôme obtenu, l’agence allemande l’embauche dans la foulée. Rentrer en France ? Il n’y pense même pas. 

Pour aller plus loin : Étudiants en écoles d'art : participez au concours de création Microsoft / Écoles d'art : quatre bourses pour étudier à l'étranger / Écoles d’art : 5 raisons de mettre le cap sur la Belgique

Sommaire du dossier
Retour au dossier Alexandre, designer en Allemagne : “J’ai effectué mon master à l’étranger” Julie, joaillier aux ateliers Boucheron : “J’ai choisi l’artisanat de luxe” Maxime, designer interactif chez Traveldoo : “J’ai misé sur les nouvelles technologies” Solène, architecte d’intérieur : “Je me suis mise à mon compte” Coline, chargée de mission identité métiers chez Hermès : “J’ai réalisé un troisième cycle en marketing”