Recherche d'emploi : "J'ai trouvé du travail grâce à LinkedIn"

Par Catherine de Coppet, publié le 07 Février 2018
7 min

Certains ne se sont toujours pas fait à son nom, quasi imprononçable... Que vous l'appeliez "line'quedine", "line'kine" ou "line'kdine", LinkedIn est devenu le réseau social professionnel incontournable. Mais pour quelle efficacité ? Témoignages de ceux qui ont trouvé du travail grâce à la plate-forme.

En janvier 2018, les Hauts-de-France signaient un partenariat avec LinkedIn, afin d'améliorer leur politique de l'emploi en s'appuyant sur les data des utilisateurs habitant la région. Preuve, s'il en est, que l'influence de ce réseau social ne cesse de gagner du terrain. Agrégeant 546 millions de profils à travers le monde, le réseau social professionnel fait de plus en plus partie des outils incontournables quand on cherche du travail.

Et ce, de plus en plus tôt dans la vie professionnelle. "Pendant mes études, les profs nous incitaient à nous créer un profil. À partir de là, j'ai pris le pli", témoigne Coralie, 26 ans, responsable marketing digital dans une agence de communication basée en Grande-Bretagne. "J'ai été contactée sur LinkedIn par un employé d'Orange au moment où je cherchais un stage de fin d'études", ajoute Pauline, 27 ans, ingénieur en R&D dans l'informatique. Exit donc l'image d'un réseau social dédié aux "seniors" : LinkedIn constituerait un bon tremplin pour les jeunes diplômés en recherche de poste, mais aussi pour les étudiants en en quête de stage.

Certains secteurs mieux représentés

Ceci est d'autant plus vrai lorsque votre secteur d'activités est bien représenté sur le réseau social. Force est de constater, et vos témoignages le confirment, que les milieux de la communication, du digital et de l'informatique y sont très présents, ainsi que les fonctions commerciales. "Pour moi, c'est le premier réseau pour recruter et être recruté", soutient Joakim, 29 ans, représentant en Inde d'une grande école de commerce française. À la base, je suis commercial, et c'est un outil incontournable pour trouver des prospects." "Ma sœur travaille dans la culture, et je constate que LinkedIn est beaucoup moins utilisé que dans mon secteur. Avant, j'étais dans les sciences humaines, et LinkedIn n'était pas un canal efficace pour le travail", assure Pauline.

Lire aussi

Mais au-delà des fonctions et secteurs clés, la portée du réseau en ligne serait, in fine, bien plus large. "Il y a énormément de recruteurs sur LinkedIn, chasseurs de tête ou liés à des entreprises. Il ne faut pas oublier que certains sont rémunérés à la prime en fonction du nombre de personnes contactées ou du délai de réponse des candidats", nuance Anouchka, 31 ans. Cette chargée de la stratégie média d'une agence de communication à Bruxelles a été recrutée "en deux clics" en répondant à une offre d'emploi publiée sur LinkedIn. En outre, plus votre profil sera pointu et demandé sur un secteur d'activité, plus vous aurez de chance d'être contacté via la plate-forme.

Une mine d'or pour travailler à l'étranger

La multiplication des opportunités via le réseau social fonctionne également très bien pour qui recherche un poste à l'international. "Dans les pays anglo-saxons, tout se passe là pour chercher du travail et faire de la veille professionnelle, y compris pour les petites et moyennes entreprises", souligne Anouchka, passée avant par les États-unis et Londres. "À l'international, toutes les entreprises sont sur LinkedIn alors qu'en France, c'est surtout les grosses compagnies qui y ont recours", précise Coralie.

"LinkedIn m'a permis de changer d'employeur une fois que j'avais fini mon premier contrat en Inde, raconte Joakim. J'avais été contacté six mois plus tôt par le directeur des admissions de l'école pour laquelle je travaille. J'avais échangé avec lui tout en lui disant que je n'étais pas intéressé. Il a suffi que je le recontacte, on s'est appelé, et j'ai eu très vite un entretien sur Skype." LinkedIn permet d'accroître et de maintenir sa visibilité, notamment quand vous visez une aire géographique précise. "Dès que je le peux, je me mets en contact avec des personnes à responsabilité dans mon secteur", explique le jeune homme.

Cohérence et audace

Des conseils intéressants à condition que vous soigniez votre profil. "J'ai passé plusieurs heures à le peaufiner, témoigne Coralie. Il renvoyait à un portfolio en ligne avec des exemples de réalisations, mais aussi à mon compte Twitter et Instagram. Tout était relié pour être le plus cohérent possible." Pour Pauline, qui travaille en France, "le plus important est de ne pas avoir le même profil que la personne qui a fait les mêmes études que vous ! Pensez à ajouter d'autres éléments qui font la différence, comme les formations suivies en ligne ou des expériences d'engagement…"

Lire aussi

N'oubliez pas non plus que, sur LinkedIn comme ailleurs, l'audace est souvent payante. "En me renseignant sur les entreprises de mon secteur, j'en ai repéré une qui avait l'air d'avoir les mêmes valeurs que moi. Je sortais d'une série d'entretiens d'embauche qui m'avaient aidée à savoir ce que je voulais. J'ai ajouté la DRH à mon réseau, elle a accepté, et je lui ai demandé directement si elle était en phase de recrutement sur mon type de profil. C'était le cas. Ensuite, tout est allé très vite", poursuit Pauline. "Il ne faut jamais hésiter à engager la conversation, conclut Anouchka. LinkedIn fait gagner un temps fou !"

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !