1. Stages : découvrez les domaines d'activité qui "paient" le plus
Boîte à outils

Stages : découvrez les domaines d'activité qui "paient" le plus

Envoyer cet article à un ami
Selon votre secteur, vous pourrez être gratifiés du simple à plus double pour votre stage. // © plainpicture/Andreas Pieper
Selon votre secteur, vous pourrez être gratifiés du simple à plus double pour votre stage. // © plainpicture/Andreas Pieper

INFOGRAPHIE. Gratification en hausse en 2018 ! En moyenne, les stagiaires ont touché 1.000 € par mois, selon une étude du cabinet La Relève auprès de 4.500 étudiants. C’est la finance qui "paie" le plus, quand le journalisme est le moins rémunérateur.

Stagiaire en journalisme, ce n’est pas le Pérou ! Vous toucherez très peu, 578 € par mois à peine plus que le minimum légal (577 € en 2018) pour un stage à temps plein. À l’autre bout du spectre, si vous êtes stagiaire en finance d’entreprise, vous pouvez gagner plus du double, soit 1.372 €. C’est ce qui ressort de l'étude du cabinet La Relève, spécialisé dans le recrutement de jeunes diplômés, auprès de 4.500 étudiants ayant effectué un stage en 2018.

Des montants à nuancer

En moyenne, les stagiaires gagneraient 1.000 € par mois en 2018, soit 111 € de plus qu'en 2017. La moitié des étudiants ayant répondu à l'enquête assurent avoir touché au moins cette somme.

Lire aussi : Au secours, mon stage se passe mal, que faire ?

Des chiffres relativement optimistes. La dernière enquête plus exhaustive des services statistiques du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche fait état de gratifications inférieures : tous cursus de formation confondus, seuls 28 % de l'ensemble des stagiaires toucheraient en fait une gratification supérieure à 600 €.

Cette différence dans les montants s’explique : les réponses reçues par le cabinet La Relève proviennent souvent d’étudiants en fin d’études – où les stages sont mieux payés – ou suivant des filières formations plus gratifiées que l’ensemble de la population étudiante. L'échantillon n'est donc pas aussi représentatif que l'enquête statistique annuelle du ministère. Mais quelle que soit la source retenue, une chose est sûre : dans les deux cas, les gratifications les plus élevées se situent du côté des formations d’ingénieurs.

Paris et Nantes, des villes où il fait bon être stagiaire

Dans l'étude de La Relève, c'est à Paris que les stagiaires sont les mieux gratifiés, avec 1.019 € en moyenne, devant Nantes (1.003 €) et Bordeaux (912 €).

Gratifications de stages, ce que dit la loi

– En matière de stage, on ne parle pas de salaire ou de rémunération mais de gratification. Celle-ci est obligatoire au-delà de deux mois de présence dans l'organisme d'accueil, soit 44 jours. En deçà de deux mois, la gratification est facultative.
– La gratification doit vous être versée chaque mois et non à la fin du stage.
La gratification minimale est de 3,75 € par heure en 2018, soit 577 € par mois sur la base d'un stage à temps plein. Mais ce montant peut être supérieur selon l’accord de branche ou l’accord professionnel dont dépend l’entreprise d’accueil.
– Le montant minimal de la gratification versée doit figurer dans votre convention de stage.