1. Ils ont décroché un job sur la Grande Boucle : Vincent, enseignant

Ils ont décroché un job sur la Grande Boucle : Vincent, enseignant

Envoyer cet article à un ami
Vincent, 29 ans, enseignant, animateur char Fruit Shoot sur Tour de France 2015. // © Photo fournie par le témoin
Vincent, 29 ans, enseignant, animateur char Fruit Shoot sur Tour de France 2015. // © Photo fournie par le témoin

Vincent, 29 ans, enseignant en physique-chimie à Bordeaux (33), 9e Tour de France  : "Le Tour, c'est une grande famille dont il est difficile de se séparer."

Qui ne s'est pas pris un jour pour Laurent Jalabert, Lance Armstrong ou Jacques Anquetil ? "Tous les amateurs de ce sport populaire, moi le premier, en rêvent", assure Vincent, un fan inconditionnel de la Grande Boucle depuis sa tendre enfance. C'est pourquoi, dès qu'il a été en âge de candidater, ce professeur n'a pas hésité. Une aventure unique qu'il réitère tous les ans depuis neuf ans. "Intégrer une grande famille dont il est difficile de se séparer" : voilà ce qui l'anime.

Son rôle cette année ? Animateur char Fruit Shoot. En d'autres termes, joyeux drille dès le départ de la caravane et durant six heures d'affilée par jour. Pour tenir le coup, Vincent a sa recette : sport, repas équilibré et une bonne dose de sommeil les semaines qui précédent le départ.

“Sa recette : sport, repas équilibré et une bonne dose de sommeil.”

Sur une étape classique, on se lève tôt, vers 6 h 30, et on travaille non-stop jusqu'au soir. "Nous nous rendons vers le parking caravane, en passant par le PPO (point de passage obligatoire), situé souvent à une bonne heure de l'hôtel. Une fois sur le parking, nous nous plaçons selon l'ordre établi par ASO, la société organisatrice du Tour, et nous procédons au peaufinage du véhicule, histoire de le faire briller. Puis nous récupérons notre panier repas." Et c'est parti !

Comptez de six à sept heures de route à 25 km/h, sans aucun arrêt. "C'est épuisant." Fin de l'étape vers 16h30-17h. Mais la journée n'est pas terminée. Direction l'hôtel et une nouvelle heure de route. "On recharge alors les goodies pour le lendemain avant d'attaquer le nettoyage du véhicule. Et c'est déjà le briefing de l'étape suivante." À 23h, Vincent est enfin libre... jusqu'au lendemain 6h30 !

Son conseil : bien se préparer physiquement.
Son + : son humour et sa bonne humeur à toute épreuve.
Son rôle : animateur char Fruit Shoot. Interaction avec le public, ambiance.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Ils ont décroché un job sur la Grande Boucle : Maëva, étudiante à Rennes Ils ont décroché un job sur la Grande Boucle : Sacha, étudiant en école de commerce Ils ont décroché un job sur la Grande Boucle : Mathieu, lycéen Ils ont décroché un job sur la Grande Boucle : Florine, étudiante en droit Ils ont décroché un job sur la Grande Boucle : Vincent, enseignant