4 conseils pour mieux vivre votre période menstruelle pendant vos études

Par L'Etudiant Fab, publié le 15 Septembre 2022
5 min

Qui dit règles douloureuses, dit mal de ventre, fatigue, mal de tête, nausées, mal de dos et toutes sortes de douleurs et de gênes. Les étudiantes souffrant de règles douloureuses subissent plusieurs jours par mois des épisodes plus ou moins intenses de mal être.

Conjuguer la vie étudiante et la période de menstruation avec des règles douloureuses et/ou abondantes peut vite s’avérer compliqué et handicapant à tous les niveaux : pour se rendre en cours, pour marcher, pour rester concentrer, pour faire du sport, etc. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour que cette période devienne plus facile à gérer et un peu moins désagréable.

Des solutions pour pallier la précarité menstruelle

La précarité menstruelle c’est le manque de moyen financier pour se procurer régulièrement des protections périodiques. Elle ne touche pas que les adultes (1,7 millions de femmes sont concernées) et n’est pas non plus un mythe ! Elle touche plus d’un tiers des étudiantes en France et cela ne va pas en s’arrangeant avec la crise actuelle.

Pour pallier cette précarité, deux solutions existent. Vous pouvez profiter des dons de protections hygiéniques proposés par le CROUS, les résidences universitaires, les restaurants universitaires et les SSU. Rapprochez-vous de votre CROUS pour avoir le détail concernant ces dons.

Vous pouvez également vous rapprocher de certaines associations qui organisent des collectes et des dons partout en France, comme par exemple Règles Élémentaires. La seconde option consiste à changer vos habitudes en matière de protections menstruelles en investissant dans des protections qui durent dans le temps et qui seront bien meilleures pour votre santé.

Par exemple, la culotte menstruelle qui est de plus en plus utilisée. Elle représente un certain coût à l’achat mais elle sera très vite rentabilisée au fil des mois par sa réutilisation. Il existe de nombreuses marques sur internet dont Réjeanne de fabrication française. Les culottes de règles de bonne qualité ne comportent pas de produits chimiques ou de risques de chocs toxiques comme avec les tampons. Il en existe pour tous les flux (abondant, moyen et léger), de toutes les formes et de toutes les tailles. Vous pouvez parfois même les acheter par pack afin d’en avoir 2 ou 3 pour un prix plus intéressant.

Certaines marques comme Rejeanne proposent également des maillots de règles pour l’été ! Si vous ne souhaitez pas acheter ce type de protection, d’autres solutions existent comme la coupe menstruelle ou encore les serviettes hygiéniques lavables.

Les compléments alimentaires contre les douleurs menstruelles

Pour toutes les étudiantes souffrant de règles douloureuses, il existe bien évidemment des médicaments pour lutter contre les symptômes plus ou moins différents selon les personnes. Afin d’éviter ou de diminuer la prise de médicaments, nous vous conseillons de vous tourner vers les compléments alimentaires qui disposent de nombreux bienfaits.

Il existe en effet des compléments alimentaires spécialisés qui proposent de contribuer au confort menstruel et à l’équilibre hormonal. Ces formules comprenant différents compléments alimentaires comme le magnésium, des extraits de plantes et de vitamines, ont été spécialement conçues dans le but de fournir en une prise, les éléments essentiels pour améliorer le confort avant et pendant le cycle menstruel. Les compléments pour lutter contre l’inconfort des règles doivent donc agir sur plusieurs plans : les douleurs physiques mais également les changements d’humeur liés aux hormones !

De manière générale, la prise de vitamines, de plantes et de minéraux, peut permettre de booster l’organisme et d’agir directement sur les crampes utérines, mais la prise doit être régulière. La douleur ne va pas s’évaporer au bout de 30 minutes comme après avoir pris un doliprane !

Pratiquer des activités d’étirements et de gym douce

Même si en période de règles on aurait tendance à vouloir se mettre en boule sous la couette, faire l’inverse et mettre son corps en mouvement permet d’agir rapidement sur la douleur. Il existe des étirements et des mouvements de gym qui vont permettre de diminuer les crampes. Quelques exemples d’étirements :

  • Mettez-vous sur le dos et montez les genoux sur la poitrine pour relâcher les tensions des hanches, du dos et améliorer le système digestif ;
  • Faites la posture de l’enfant : mettez-vous sur les genoux, asseyez-vous sur vos pieds, penchez-vous en avant et tendez vos bras loin devant. Cette position permet de se détendre et de se reconnecter à soi.

De nombreux autres mouvements existent sur internet. Rendez-vous par exemple sur Youtube ou Instagram !

Bien organiser votre travail pour prévoir des temps de repos

La période de règles est souvent fatigante, plus que les autres semaines du mois. Il est important pour vous de bien organiser votre emploi du temps de la semaine afin de limiter les trajets, les déplacements et de vous alléger l’esprit.

Être une femme, ce n’est pas facile tous les jours, c’est sûr. Il est important d’écouter son corps, de prendre du repos si nécessaire et de ne pas forcer en période de règles douloureuses ! Les peuvent (un peu) attendre, votre santé, beaucoup moins !

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !