1. Vous avez la "green attitude" ? Prouvez-le pendant vos études !

Vous avez la "green attitude" ? Prouvez-le pendant vos études !

Envoyer cet article à un ami
À Bordeaux, Vincent (à droite) a participé à la création d'un potager universitaire sur son campus. // © Karavan Bordelaise
À Bordeaux, Vincent (à droite) a participé à la création d'un potager universitaire sur son campus. // © Karavan Bordelaise

Plusieurs options s’offrent à vous si vous voulez participer à un monde plus vert, dans le cadre de vos études. Éco-délégué, jardinier, bénévole… il y en a pour tous les profils. Et cela vous apporte même des compétences précieuses pour la suite. Voici 5 façons de vous investir.

#1. Débattre dans votre établissement

Du collège à l'université, de nombreux établissements scolaires proposent des initiatives pour simuler les débats de la COP21 à leur échelle. Sabrina, 17 ans, en seconde STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) au lycée Chérioux de Vitry-sur-Seine (94), a fait partie d'une délégation qui a participé à la finale de la COP21 des lycéens franciliens. "Cette simulation avec d'autres lycées m'a appris à argumenter dans un langage soutenu, mais aussi m'a apporté des connaissances sur l'environnement et le pays que l'on représentait : la Chine. Au début, je ne voulais pas participer, car pour moi le pays, grand consommateur de charbon, est un grand pollueur. Mais cette "usine du monde" produit pour la Terre entière, donc elle n'est pas seule responsable", témoigne la lycéenne, qui rêve de devenir ingénieure.

À Sciences po, dans les écoles d'ingénieurs, comme l'IFP, ou encore à l'université, avec les café-débats de l'université Pierre-et-Marie-Curie, la formule débat a aussi été choisie pour sensibiliser les étudiants, qui se prennent au jeu.

#2. Devenir éco-délégué au lycée

Au lycée, vous pouvez désormais devenir éco-délégué. Hugo, 15 ans, en seconde STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant) au lycée agricole de Poisy (74) a choisi d'endosser cette responsabilité. "Notre rôle est de responsabiliser les autres, de combattre les idées reçues. Cette année, nous avons surtout agi sur le gaspillage alimentaire à la cantine. Chaque classe a participé au pesage des déchets pendant une semaine, ce qui nous a poussé à réduire l'achat de pain", raconte-t-il.

#3. Vous engager dans une association

Beaucoup de lycéens et d'étudiants se regroupent en association. À l'EM Lyon, l'association Planet&co propose aux étudiants de l'école de commerce des paniers bio chaque semaine et organise régulièrement des événements pour les sensibiliser, comme un défilé de mode éthique ou encore un atelier "vélosmoothie" pour montrer combien il faut d'énergie pour faire fonctionner un mixeur pendant 30 secondes. "C'est important d'informer les autres sur les enjeux environnementaux, pour ne pas détruire notre planète. S'engager en association, cela permet aussi de monter des projets avec d'autres étudiants, se former à gérer un budget, concevoir la communication... C'est un peu comme une petite entreprise !", décrit Adrien, 21 ans, président de Planet&co et élève en 4e année.

#4. Jardiner

Dans le cadre d'une association, ou sous la tutelle d'un professeur, les jeunes investissent des espaces verts de leurs établissements pour y planter des graines. Si le ministère de l'Éducation nationale veut développer les "coins nature" dans les collèges, les étudiants, eux, s'autogèrent avec des potagers universitaires. "À Bordeaux, il existait déjà deux potagers partagés, mais pas sur notre campus santé. Avec l'association Karavan Bordelaise, nous avons obtenu une parcelle d'une quarantaine de mètres carrés pour cultiver des fruits et des légumes, pour les étudiants mais aussi le personnel et les habitants du quartier", explique Vincent, le président de l'association, à l'origine du projet. "Je viens de la campagne, en Dordogne. Chez moi, j'avais un potager et cela me manquait ici. On ne peut pas avoir de potager quand on habite un studio", regrette l'étudiant en 5e année de médecine.

#5. Réaliser des projets sur le thème environnemental

Dans le cadre de vos études, vous pouvez aussi choisir une thématique environnementale pour vos projets à réaliser dans le cadre de votre cursus. Depuis plusieurs années l'école d'ingénieurs EPF propose à ses élèves de participer au projet Ecocité, en lien avec la ville de Montpellier. "Nous avons travaillé sur une étude auprès des habitants sur l'importance de la gestion hydraulique. Nous avons cherché à connaître leurs attentes, notamment à cause des inondations récurrentes", rapporte Enora, 23 ans, en 4e année à l'EPF. D'autres, comme l'équipe Ganymède, quatre étudiants en première année de l'ESIEA, ont profité de leur projet pour remporter plusieurs concours et monter leur propre start-up. Cela vaut la peine de s'investir !