Les étudiants isolés et précaires désormais soignés gratuitement

Par Julia Mariton, publié le 04 Juin 2014
2 min

Jusqu'ici, tous les étudiants étaient remboursés à hauteur de 70 % de leurs dépenses de santé – hors complémentaire facultative –, ce qui obligeait certains à renoncer à se faire soigner par manque d'argent... Pour pallier en partie ce problème, le ministère des Affaires sociales et de la Santé a décidé d'étendre la CMU-C aux étudiants isolés et précaires et ainsi leur permettre d'être remboursés à 100 %.

Aller chez le dentiste et se demander « Combien cela va-t-il me coûter ? », vous connaissez. Mais pour certains d'entre vous, ces questions ne seront bientôt plus qu'un lointain souvenir. La CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) a été étendue, le 3 juin 2014, aux étudiants isolés en situation précaire.

Plus rien à débourser

Pour ceux qui ne connaissent pas la CMU-C, le principe est simple. Il s'agit d'une prestation qui s'adresse aux personnes aux revenus les plus faibles et qui donne accès aux soins de manière gratuite. Vous serez donc remboursé à 100 %, comme si vous aviez une "complémentaire santé".

D'ailleurs, le mot "remboursement" n'est pas vraiment approprié, puisque normalement vous bénéficierez d'une avance de frais. Le médecin ou la pharmacie seront payés directement par la sécurité sociale et vous n'avez donc rien à débourser. Sauf s'ils dépassent les tarifs de la Sécurité sociale.

La CMU-C inclut aussi le forfait journalier hospitalier, et lors d'une visite chez le médecin, vous serez également exonéré de la participation forfaitaire de 1 €.

Les situations d'isolement ou de rupture familiale prises en compte

En tant qu'étudiant de moins de 25 ans, vous dépendez du foyer fiscal de vos parents et normalement ce sont donc les revenus de ces derniers qui sont pris en considération pour l'attribution de la prestation.

Mais dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale 2014, le ministère des Affaires sociales et de la Santé a décidé de prendre en compte les situations d'isolement ou de rupture familiale des étudiants. Ceux-ci peuvent ainsi désormais déposer une demande individuelle de CMU-C, sans tenir compte de la situation de leurs parents.

Enfin, selon le ministère, les "étudiants qui bénéficient d'aides du FNAU (Fonds national d'aide d'urgence), attribuées au regard des difficultés financières qu'ils rencontrent, pourront bénéficier de la CMU-C à titre individuel".

En tout, ce sont 2.600 étudiants qui devraient en bénéficier.

Articles les plus lus

A la Une santé étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road