1. Santé : les étudiants sont négligents !

Santé : les étudiants sont négligents !

Envoyer cet article à un ami

Une enquête de la SMEREP sur la santé des étudiants et des lycéens alerte sur leurs comportements à risques. Automédication, consultations de médecin trop chères, recours de plus en plus fréquents à l'alcool, au cannabis… des tendances loin d'être sans conséquences pour la santé !

"L'arrivée dans l'enseignement supérieur s'accompagne d'une précarisation. Les étudiants font des arbitrages dans leurs dépenses et choisissent d'économiser sur leurs frais de santé", constate Pierre Faivre, administrateur en charge de la prévention santé à la SMEREP.

L'enquête publiée en juin 2015 sur la santé des lycéens et des étudiants pointe l'automédication des jeunes (49 % des personnes interrogées). Ils préfèrent faire l'économie d'une consultation chez le médecin. En Île-de-France, cette pratique est encore plus courante, liée à un coût de la vie plus élevé. Avec un budget mensuel de 388 € en moyenne, ils se serrent la ceinture, mais ce n'est pas forcément une bonne idée...

"Les jeunes qui viennent me consulter attendent souvent plusieurs jours, voire plusieurs semaines, que cela soit pour une gastro ou un rhume. Ils jouent avec leur santé, confirme Françoise Le Claire Messali, médecin généraliste. L'une des raisons est que la plupart d'entre eux exercent des petits boulots ; c'est une contrainte de temps importante." 3 étudiants sur 10 ont en effet une activité rémunérée.

"Santé des étudiants et des lycéens", étude réalisée par OpinionWay auprès de 654 adhérents SMEREP et par Maximiles auprès de 500 étudiants, entre le 9 avril et le 7 mai 2015.