1. Sport au collège, au lycée ou en club : plus de souplesse autour du certificat médical
Décryptage

Sport au collège, au lycée ou en club : plus de souplesse autour du certificat médical

Envoyer cet article à un ami
Pour faire du sport, le passage chez le médecin ne sera plus aussi fréquent. // © Hero/plainpicture/Fancy Images
Pour faire du sport, le passage chez le médecin ne sera plus aussi fréquent. // © Hero/plainpicture/Fancy Images

Pour vous encourager à vous (re)mettre au sport, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports simplifie les règles concernant le certificat médical. Explications.

Finie la contrainte annuelle de consulter son médecin généraliste pour obtenir un certificat médical de non contre-indication sportive ! À la rentrée 2016, et grâce à la loi du 26 janvier 2016 sur la modernisation du système de santé, vous allez pouvoir souffler.

Ce qui va changer

- Au collège et lycée : 0 certificat
Plus besoin de certificat médical que ce soit pour les cours d'EPS (éducation physique et sportive) obligatoires ou les activités sportives facultatives.
- Pour les licences des fédérations sportives : tous les trois ans
Jusqu'ici, pour renouveler sa licence sportive, il fallait fournir un certificat de non contre-indication chaque année. À présent, le certificat médical ne sera exigé qu'une fois tous les trois ans. Les autres années, vous devrez remplir un simple questionnaire de rentrée.
- Un certificat, plusieurs sports
Si vous êtes féru de sport et en pratiquez plusieurs, un seul certificat suffira. Il vaudra pour l'ensemble des disciplines, sauf éventuelles exceptions.

Les sports à risques : des exceptions

Les pratiques à risques particuliers pour la santé et/ou exigeant une condition physique parfaite ne sont pas concernées par l'assouplissement. Ainsi, les amateurs de sports comme la plongée, le parachutisme ou la boxe devront continuer de se plier à la règle d'un certificat par an, auquel s'ajoute un examen médical renforcé.