1. Aides étudiantes : à quoi avez-vous droit en Provence-Alpes-Côte d'Azur ?
Boîte à outils

Aides étudiantes : à quoi avez-vous droit en Provence-Alpes-Côte d'Azur ?

Envoyer cet article à un ami
Les jeunes Marseillais peuvent bénéficier de réductions culturelles grâce à leur région. // © Phovoir
Les jeunes Marseillais peuvent bénéficier de réductions culturelles grâce à leur région. // © Phovoir

Chaque région propose une série de coups de pouce financiers dans différents domaines : réductions culturelles, contraception, BAFA… Découvrez les avantages auxquels vous pouvez prétendre en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les étudiants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) ont accès à tout un panel d’aides qui peuvent leur permettre de boucler leur budget quand il est trop serré, leur apporter un encouragement dans leurs projets, ou encore leur donner l’occasion de faire un check-up de leur santé régulièrement.

Des bons plans culture

Avec le e-PASS JEUNES, de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les lycéens, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle, élèves et étudiants du sanitaire et du social, ont accès à de nombreuses réductions.

Celles-ci concernent : les livres, les places de cinéma, de spectacle. D’autres bons plans, occasionnels, réductions ou places offertes pour des sorties, sont aussi proposés tout au long de l’année.

Pour les meilleurs bacheliers

Les lycéens de PACA qui ont réussi leur bac avec mention "très bien", peuvent recevoir une bourse au mérite de la Région d’un montant de 400 €.

Lire aussi : Bourse du CROUS, aide au mérite… les coups de pouce de l’Éducation nationale

Pour les étudiants boursiers l’aide sera versée pendant 3 ans, tandis que les non-boursiers ne l’auront qu’une seule année. Cette bourse est cumulable avec l’aide au mérite de l’État, au niveau national.

Pour votre contraception

La région PACA propose aux jeunes filles et garçons de moins de 26 ans un PASS Santé Jeune. Les coupons de ce chéquier permettent d’avoir accès à des consultations et des moyens de contraception gratuits.

Ce chéquier donne ainsi droit à : deux consultations médicales chez un généraliste ou spécialiste (gynécologue, dermatologue,…), des analyses biologiques, une contraception régulière (implant, DIU, diaphragme, pilule, patch), des préservatifs.

Pour vos projets

La Région vous aide à payer vos frais pour l’obtention du Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA). Une participation financière de 150 € vous est proposée sur le troisième module du BAFA, c'est-à-dire pour la formation en approfondissement et en internat exclusivement.

En région PACA, vous pouvez aussi participer à des chantiers jeunes bénévoles l’été, si vous avez entre 13 et 30 ans. Ces stages de deux à trois semaines, organisés par des associations, permettent de participer à la sauvegarde du patrimoine naturel ou bâti et d'échanger avec des jeunes bénévoles internationaux. Les frais d’inscription varient de 90 à 350 €.

Pour partir à l’international

Le programme régional d’aide à la mobilité étudiante (PRAME) est dédié aux jeunes de 16–25 ans qui effectuent un séjour d’études (de 3 mois minimum) ou un stage (de 8 semaines minimum). Les critères sociaux sont pris en compte pour son attribution : le quotient familial de la famille du bénéficiaire potentiel ne doit pas excéder 23.000 €.

Le montant de l’aide peut monter jusqu’à un forfait de 600 € pour un séjour d’études, et jusqu’à 400 € mensuels pour un stage.

Pour les apprentis

La Région aide les apprentis en achetant leur premier équipement professionnel (obligatoire dans certaines formations qui nécessitent des tenues ou un petit outillage spécifique). Avec la carte ZOU !, les étudiants apprentis ont aussi la gratuité des transports domicile-CFA assurée.

Pour ceux qui ont des difficultés financières, le FARA (fonds d’aide régionale aux apprentis) peut délivrer une aide qui peut grimper jusqu’à 1.200 € par an.

Pour les formations sanitaires et sociales

Comme pour toutes les régions, celle de PACA est chargée de délivrer les bourses sur critères sociaux aux étudiants des formations sanitaires et sociales (infirmier, aide-soignant…). Cette démarche est donc à faire en dehors du CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires).

Un fonds social régional épaule également les étudiants boursiers de ces formations, s’ils respectent les critères sociaux, avec une aide supplémentaire pouvant aller jusqu’à 600 € par an.