1. Argent : les astuces pour gérer son budget étudiant

Argent : les astuces pour gérer son budget étudiant

Envoyer cet article à un ami
En moyenne, 565 € (738 € pour ceux qui ont quitté le domicile familial) : c’est ce que dépense chaque mois un étudiant (1). Malgré l’aide des parents pour les uns ou un petit job d’appoint pour les autres, il faut souvent jouer serré…

Faites vos comptes !

La première règle d’or, c’est l’OR-GA-NI-SA-TION. À vos carnets et stylos ! Établissez deux colonnes, en mettant d’un côté les revenus, de l’autre, les dépenses. Ainsi, vous saurez exactement de combien vous disposez pour vous offrir le petit blouson de vos rêves. Anticipez l’acquittement de vos factures : tous les mois pour votre logement et votre carte de transport, tous les deux mois pour EDF-GDF, téléphone, Internet… Et le retard éventuel de certains versements (le premier paiement des bourses n’arrive que fin octobre).

Négociez avec les créanciers

Si la situation devient critique, ne faites pas l’autruche et prenez les devants avec vos créanciers. "J’étais complètement dans le rouge", se souvient Léa, au budget aujourd’hui bien équilibré. "J’ai fini par contacter EDF et France Télécom. Ils ont accepté de rééchelonner mes dettes. Mon propriétaire a bien voulu reporter le versement de quelques loyers. En 8 mois, tout était rentré dans l’ordre." N’oubliez jamais que les découverts, même autorisés, vous coûteront de l’argent en agios et en frais bancaires.

Gonflez vos revenus

Jouez tactique ! Faites le tour de toutes les recettes possibles. Vous avez quitté le cocon familial ? Contactez la CAF (Caisse d’allocations familiales), vous avez certainement droit à une aide au logement. N’hésitez pas non plus à vous renseigner auprès de votre mairie et de votre conseil régional : un certain nombre d’entre eux attribuent des aides au mérite. Enfin, baby-sitting, soutien scolaire, inventaire… Il est toujours possible de trouver de quoi renflouer les caisses. Attention cependant à garder du temps pour étudier et vous reposer !

Dépensez malin

Dans le même temps, rationalisez vos dépenses. Plutôt que les fast-foods ou les plats cuisinés, mitonnez vous-même vos repas. Ou, au moins, profitez du resto U (3 € pour un repas complet). En matière de transports, toutes les grandes villes universitaires proposent des tarifs réduits. S’agissant des loisirs, foncez sur les "prix étudiants". À Paris par exemple, les "kiosques jeunes" proposent aux 13-28 ans des invitations ou des réductions pour le théâtre, le cinéma, le sport…

Virginie Plaut

(1) Selon une enquête de l’Observatoire national de la vie étudiante menée auprès de 33.000 étudiants au printemps 2010.