Conserve-t-on sa bourse en cas d’échec scolaire ?

Par La rédaction de l'Etudiant, publié le 13 Septembre 2017
1 min

À quelles conditions ai-je droit à une bourse ? Puis-je travailler tout en étant boursier ? Pourrai-je conserver ma bourse en cas d’échec scolaire ? Ma demande de bourse peut-elle être acceptée au-delà de la date limite de dépôt de mon dossier social étudiant ? Pour connaître les réponses à ces questions (et à d’autres), découvrez notre dossier.

Tout dépend du nombre d'échecs et du niveau atteint. Car, au cours de ses études supérieures, un étudiant peut utiliser 7 droits à bourse : 5 au maximum pour sa licence, et 2 ou 3 pour son master (selon qu’il a utilisé 5 droits ou moins pour sa licence).

La règle est la suivante :

- aucun contrôle de crédits pour les deux premiers droits ;

- le troisième droit n’est accordé que si l’étudiant a validé au moins 60 crédits, 2 semestres ou 1 année ;

- le quatrième ou le cinquième droit n'est accordé que si l’étudiant a validé au moins 120 crédits, 4 semestres ou 2 années ;

- le sixième droit n’est accordé que si l’étudiant a validé au moins 180 crédits, 6 semestres ou 3 années.

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une bourses et prêts étudiants

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !