1. La rentrée étudiante 2017 va vous coûter cher !
Décryptage

La rentrée étudiante 2017 va vous coûter cher !

Envoyer cet article à un ami
La FAGE annonce une rentrée 2017 plus coûteuse pour les étudiants. // © Fotolia
La FAGE annonce une rentrée 2017 plus coûteuse pour les étudiants. // © Fotolia

Après l’UNEF, c’est au tour de la FAGE de dénoncer la hausse du budget des étudiants, chiffres à l’appui. Le syndicat étudiant estime le coût de la rentrée 2017 à 2.403,64 € en moyenne. Voici la liste de vos dépenses pour ce douloureux mois de septembre.

"Si le gouvernement annonce vouloir mettre en place de nouveaux dispositifs pour les étudiants, comme un nouveau plan de construction de logements, cela reste insuffisant, car ils subissent dès cette rentrée 2017 des hausses dans la majorité de leurs dépenses", alerte Jimmy Losfeld, président de la FAGE, le syndicat étudiant majoritaire. Le coût de la rentrée est chiffré à 2.403,64 € en moyenne dans son enquête annuelle.

Les montants des bourses CROUS qui n'augmentent pas et la baisse de 5 € mensuels, dès octobre 2017, de l'APL (aide personnalisée au logement) sont aussi une source d’inquiétude pour l'UNEF (Union nationale des étudiants de France), dans son enquête sur le coût des études.

Une hausse des dépenses santé

Si l’augmentation des loyers et des charges (+ 1,58 %) est "une hausse constante et habituelle ces dernières années", elle n’en reste pas moins "inquiétante, car cela représente le poste de dépenses le plus important des étudiants", analyse Alexis Her, vice-président de la FAGE chargé des affaires sociales.
Cette année, le syndicat pointe du doigt les augmentations liées à la santé. Les frais de Sécurité sociale étudiante (2 € de plus à débourser), mais surtout les montants des complémentaires santé, la LMDE ayant notamment augmenté significativement ses tarifs cette année. À noter que ce n'est pas le cas de toutes les mutuelles, la SMERRA et la SMEREB ont par exemple gelé leurs prix.

Lire aussi : LMDE : les étudiants espèrent une amélioration de leur sécurité sociale

Une occasion pour le syndicat de rappeler qu’il œuvre pour la fin du régime étudiant de la Sécurité sociale, géré par ces mutuelles. "Celles-ci jouent sur la méconnaissance des étudiants pour insister et les forcer à prendre une complémentaire chez eux. Les problèmes de délais de remboursement, remise de carte vitale et de hotline ont découragé les étudiants. Un sur trois renoncent à des soins à cause de ce mauvais fonctionnement", dénonce Jimmy Losfeld. Dans un nouveau système de santé, il espère, pourquoi pas, des exonérations pour les étudiants. Un sujet qu’il mettra sur la table lors de la concertation avec le ministère le mercredi 30 août 2017.

Combien ça coûte d’être étudiant dans la filière santé ?

Selon l’enquête de l’ANEMF (Association des étudiants en médecine de France), le coût moyen d’un étudiant en PACES (première année commune aux études de santé) s’élève à 5.749,84 €, puis à 4.026,70 € pour un externe en première année. Le premier poste de dépenses : le matériel pédagogique (qui inclut notamment les tutorats et les prépas aux examens), estimé en PACES à près de 5.000 € en Île-de-France contre 3.500 € en province.

Un étudiant en soins infirmiers déboursera 2.577,10 € pour sa rentrée, tandis qu’en orthophonie la facture est encore plus lourde : 3.214,97 €. En maïeutique (sage-femme), il faudra débourser en moyenne 2.405,40 €. Laura Appertet, présidente de l’ANESF (Association nationale des étudiants sages-femmes), souligne que "le poste de dépenses du logement peut parfois grimper, car dans les filières santé nous sommes obligés de faire des stages dans des établissements différents, ce qui n’est pas toujours facile dans toutes les régions".