1. Vie étudiante
  2. Bourse & Prêts étudiants
  3. Coût des études : ces à-côtés qui font monter la facture

Coût des études : ces à-côtés qui font monter la facture

Envoyer cet article à un ami

Suivre des études, c’est également assumer les dépenses de la vie quotidienne, comme la santé, le logement et la nourriture. Et la facture peut vite monter. Estimation de tous ces à-côtés à prendre en compte dès le départ dans votre budget.

Salaires

Obtenir son bac, aller à la fac, dans un IUT (institut universitaire de technologie) ou une école : même une fois les frais d'inscription payés, l'indépendance a un prix. Selon une étude du syndicat UNEF (Union nationale des étudiants de France) sur le coût de la vie lors de la rentrée 2014, une année d'études coûte en moyenne entre 12.000 € et 17.900 € selon votre situation et la ville où vous habitez. Voici le détail des dépenses auxquelles vous devez vous préparer.

Icône, Tirelire, eurosNos critères pour évaluer le budget moyen : en nous fondant sur l'enquête de l'UNEF, nous avons pris le cas d'un boursier échelon 6 en licence en province, et celui d'un non-boursier en master, à Paris, aucun n'habitant chez ses parents.

Au sommaire


fleche-rouge Logement : la moitié de votre budget !
fleche-rouge Alimentation : des repas souvent sacrifiés
fleche-rouge Transport : abonnement, s'il vous plaît !
fleche-rouge Santé : la grande oubliée
fleche-rouge Internet et téléphone : choisissez ce que vous dépensez
fleche-rouge Loisirs, vêtements, livres... : le prix du plaisir


Picto LogementLogement : la moitié de votre budget !

Icône, Tirelire, eurosBudget moyen : de 5.838 € à 10.711 € par an

Fanny, 27 ans, diplômée de l'ISFJ (Institut supérieur de formation en journalisme), se souvient : "Quand je suis arrivée pour étudier à Paris, j'ai été choquée par le montant des loyers et par les gens capables de partager une chambre sans se connaître. Il y avait aussi beaucoup d'arnaques, avec de belles photos et des loyers pas très élevés. À l'époque, je me suis fait avoir, je venais de la campagne et ce genre de pratiques était beaucoup moins courant chez moi."

Le montant des loyers varie fortement selon les régions. Renseignez-vous donc bien avant de prendre votre logement. Sachez tout de même que votre loyer représente en moyenne plus de la moitié de votre budget. En région parisienne, pour une surface de moins de 25 m2, le loyer mensuel moyen s'élève à 700 € par mois. En région, pour la même surface, c'est 400 €... avec des différences importantes d'une ville à l'autre : comptez par exemple environ 280 € pour 19 m2 au Mans (72), 400 € pour 20 m2 à Reims (51).

Outre le loyer, pensez à prévoir le coût du gaz et/ou de l'électricité. Ajoutez aussi l'assurance du logement – une soixantaine d'euros par an –, facultative pour les meublés mais presque toujours exigée par les propriétaires. Sans oublier la caution versée au propriétaire, équivalente à un mois de loyer, et la taxe d'habitation, qui varie selon les villes mais revient souvent à un mois de loyer.

À lire aussi, notre dossier “Assurez-vous au meilleur prix”.

 Picto alimentationAlimentation : des repas souvent sacrifiés

Icône, Tirelire, eurosBudget moyen : de 3.651 € à 4.002 € par an

L'alimentation constituera un quart du budget de votre vie quotidienne, entre 304 € et 333 € par mois... si vous n'habitez pas chez vos parents. Un poste sur lequel vous tendez à faire des économies. “Le matin, je suis pressé et je n'ai pas toujours faim quand je me lève”, résume Guillaume, étudiant en deuxième année de droit à Montpellier (34).

Comme lui, un quart des étudiants ne prend pas de petit déjeuner tous les jours. Parfois, c'est le repas du midi ou du soir qui saute. Si, pour Guillaume, c'est une question d'envie ou de temps, pour 12 % des étudiants, c'est à cause de problèmes financiers. Lila, 19 ans, est en deuxième année de BTS tourisme. "Mon père me donne 70 € par semaine, précise-t-elle. Je bois de l'eau du robinet, c'est plus économique. J'évite d'acheter des sodas ou de l'alcool. Comme je n'aime pas la viande, j'économise aussi à ce niveau-là." Du coup, pour limiter les dépenses, beaucoup rentrent manger chez eux ou chez leurs parents.

À l'université, vous aurez par ailleurs la possibilité d'aller au RU (restaurant universitaire). Un repas revient à 3,20 € pour une formule entrée, plat et dessert. Mais il n'est pas évident d'y manger tous les jours. "Le restau U est trop loin de ma faculté, il est entre deux campus et je n'ai pas le temps d'aller jusque-là", explique Simon, 25 ans, en master de droit et de sciences politiques à Montpellier.

À lire aussi, notre dossier sur l'Etudiant Trendy : “Étudiant fauché et pressé ? Nos astuces pour bien manger”.

Picto transportTransport : abonnement, s'il vous plaît !

Icône, Tirelire, eurosBudget moyen : de 235 € à 462 € par an

Un étudiant sur deux utilise les transports en commun pour aller en cours. En région, un abonnement à l'année coûte en moyenne 240 € par an. Si vous habitez à Lille (59), cela vous coûtera 280 € (180 € pour les boursiers), contre seulement 100 € à Toulouse (31), que vous soyez boursier ou pas. À Paris, les jeunes ont droit au forfait Imagine R, à partir de 36 € par mois pour 12 mois pour les zones 1-2. N'oubliez pas un autre moyen de transport très pratique : le vélo (9 % des étudiants l'utilisent).

Sinon, il vous reste la voiture, mais là, la facture s'allonge vite. Certains n'ont pourtant pas le choix, comme Cécile, 27 ans, en bac pro coiffure. Elle explique : “Je vis chez mes parents, je suis en apprentissage dans un salon du centre-ville et je dois aller au CFA [centre de formation d'apprentis], à Joué-lès-Tours (37), une semaine par mois. Prendre le bus est trop contraignant avec mes horaires.” Avec la voiture, attention aux frais : essence, véhicule, assurance, entretien, contrôle technique, cela vous reviendra aux alentours de 360 € par mois.

Picto santéSanté : la grande oubliée

Icône, Tirelire, eurosBudget moyen : de 233 € à 446 € par an

Votre budget santé commence par des frais obligatoires : la médecine préventive (5,10 € par an) et les cotisations à la Sécurité sociale étudiante (213 € par an). Mais pour être remboursé intégralement, vous devez avoir une complémentaire santé. Si vos parents ont une mutuelle, vérifiez si vous avez le droit d'en bénéficier. Sinon, les mutuelles ­étudiantes comme la LMDE, Emevia ou la Smerep proposent des complémentaires entre 9 et 18 € par mois.

En 2013, un tiers des étudiants déclaraient avoir renoncé à des soins médicaux pour des raisons financières. Un choix risqué, car vous n'êtes pas à l'abri d'un pépin de santé : “J'ai eu des problèmes respiratoires durant mes études, raconte Camille, en master 1 langues et interculturalité, à Strasbourg (67). J'ai dû aller voir plusieurs spécialistes. À un moment, j'ai même arrêté les soins, car ça me revenait trop cher, mais mon état a empiré et je n'ai plus eu le choix." Bon à savoir pour les étudiants en situation précaire ou isolée : ils bénéficient ­désormais de la CMU-C, qui prévoit une prise en charge des dépenses de santé non couvertes par la Sécu.

À lire aussi, notre dossier “Sécurité sociale et mutuelle étudiantes : choisir une bonne couverture”.

Picto ordinateurInternet et téléphone : choisissez ce que vous dépensez

Icône, Tirelire, eurosBudget moyen : 593 € par an

Romain, 25 ans, aime jouer en ligne : "L'abonnement à mon jeu coûte 12 € par mois. Comme j'étais en colocation avec des geeks, on avait pris un abonnement à la fibre, plus cher... Mais je fais attention à mon budget et je ne suis pas sûr que cela soit plus ruineux que de changer d'iPhone tous les deux ans."

Entre le portable, le forfait et la connexion à Internet, la facture s'allonge vite. À vous de voir de quoi vous pouvez vous passer. Pour les petits budgets, les forfaits mobiles sont aujourd'hui abordables, entre 2 € pour deux heures avec SMS illimités chez Free et 20 € pour tout illimité chez Be&you ou Sosh. Ajoutez entre 16 et 30 € si vous voulez un abonnement Internet, le téléphone et la télé à la maison. N'oubliez pas non plus les frais pour acheter un ordinateur portable. C'est le premier gros investissement des étudiants quand ils s'installent, il vous servira à la fois à saisir vos cours et à avoir un ordi à la maison – plus pratique que les ordinateurs fixes quand on déménage ! À vous de gérer votre budget numérique, rien n'est obligatoire (même si de plus en plus indispensable).

Picto loisirsLoisirs, vêtements, livres... : le prix du plaisir

Icône, Tirelire, eurosBudget moyen : 975 € par an

Ce n'est pas parce que vous serez dans les études que vous ne vous accorderez pas une petite pause de temps en temps. Alors prévoyez un budget sorties... qui dépendra de vos envies et de vos moyens. Raphaëlle, 21 ans, en école de communication à Paris, adore sortir : “Je prévois en général 35 € par semaine pour deux sorties en boîte ou bien dans un bar.” Mais, la plupart des étudiants ont des budgets un peu plus faibles, car il est facile d'économiser sur ce poste. En moyenne, comptez 500 € par an.

Hélène, 24 ans, en master 2 d'histoire à Strasbourg (67), préfère se détendre avec un peu de lecture. "J'achète deux ou trois livres par mois, sans compter les livres scolaires, qui sont souvent chers." Les étudiants consacrent environ 220 € par an à l'achat de livres.

Claire, 24 ans, en stage de fin d'études chez Leonor Greyl, affirme dépenser jusqu'à 300 € par mois pour ses vêtements et n'hésite pas à se priver d'autres loisirs ou à limiter ses dépenses d'alimentation. En revanche, Marine, 25 ans et étudiante en M2 à Paris-Dauphine, refuse de se priver de loisirs ou de plaisirs gastronomiques pour des vêtements. Son budget tourne autour de 70 € par mois. Ses amies précisent que ce sont elles qui gèrent leur budget. Leurs parents ne sont pas prêts à leur donner plus d'argent pour ça, contrairement à l'alimentation par exemple. En revanche, "quand je rentre à la maison, il arrive que j'aille faire du shopping avec mes parents mais pour des vêtements essentiels, un manteau d'hiver, des chaussures...", précise Marine.

Les dépenses en vêtements de Claire et Marine sont au-­dessus de la moyenne – un peu plus de 20 € par mois, soit 255 € par an, selon l'UNEF. Pour un tel budget, les soldes sont obligatoires !

À lire aussi, la rubrique Bons Plans de l'Etudiant Trendy pour trouver des idées d'économies.

À consulter aussi

- Combien coûtent les études : l'addition pour 9 professions.

LES FILIÈRES D'ÉTUDES ANTICRISE
- Filières anticrise : les études les plus rentables.
- Filières anticrise : les études gratuites ou rémunérées qui assurent des débouchés.
- Filières anticrise : les études au meilleur rapport qualité-prix.
- Filières anticrise : les études plus coûteuses mais qui rapportent.

POUR VOUS AIDER À FINANCER VOS ÉTUDES
- Calculez le prix de vos études : notre moteur exclusif.
- Budget : comment ils ont financé leurs études.
- Bourses et aides : questions-réponses.
- Comment financer ses études à l'étranger.
- Ces mécènes qui aident les étudiants.