Les aides spécifiques pour les étudiants d'Outre-mer

Par Manon Pellieux, publié le 06 Septembre 2022
4 min

Déménager pour suivre des études peut être déroutant. Alors quand il s’agit de partir à des milliers de kilomètres, comme c’est le cas pour les étudiants d’Outre-mer qui viennent étudier en métropole, cela peut être encore plus déstabilisant. Pour les soutenir, des aides spécifiques sont prévues.

Certains traversent des océans voire le monde pour suivre une formation : c'est le cas de certains jeunes d'Outre-mer une fois dans l'enseignement supérieur. En plus des aides disponibles pour tous les étudiants, les ultramarins bénéficient d'aides spécifiques pour effectuer leurs études loin de leur domicile familial.

Un vol aller-retour pris en charge pour les étudiants d'Outre-mer

Décider d'étudier en métropole suppose déjà de pouvoir payer un billet d’avion. Cette dépense, souvent onéreuse, peut être prise en charge par le ministère des Outre-mer, via le Passeport Mobilité Études.

Ce dispositif donne droit à une prise en charge totale ou partielle d’un billet d’avion aller-retour pour les étudiants ultramarins en fonction de leurs ressources financières. Si vous êtes un étudiant boursier, alors le billet d’avion aller-retour sera remboursé à 100%. Si vous n’êtes pas boursier mais éligible, c’est 50% du billet qui sera pris en charge.

Le dispositif concerne un départ en métropole, mais aussi dans un autre territoire d’Outre-mer, ou dans l’Union européenne. Autre condition, il faut que la formation visée soit inexistante ou saturée sur le territoire d’origine.

Les étudiants qui peuvent prétendre au Passeport Mobilité Études doivent remplir les critères suivants :

  • Être âgé de moins de 26 ans au 1er octobre de l’année universitaire pour laquelle vous faites la demande ;
  • habiter en Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Réunion, Saint-Barthélemy ou Saint-Martin ;
  • être rattaché à un foyer fiscal ne dépassant pas les 26.631 euros sur le dernier avis d’imposition ;
  • Enfin, si ce n’est pas pour votre première année d’étude, l’aide n’est pas accordée aux étudiants n’ayant pas validé leur année universitaire ou pas obtenu leur concours deux fois d’affilée.

La demande est renouvelable chaque année universitaire. Pour candidater, il faut se rendre sur le site de LADOM (l’Agence de l’Outre-mer pour la mobilité) qui traite les dossiers.

Les boursiers ultramarins prioritaires dans les résidences Crous

Trouver un logement lorsqu'on se trouve à des milliers de kilomètres peut aussi se révéler un vrai casse-tête. Pour les étudiants d’Outre-mer qui demandent un logement en résidence universitaire, sachez qu’à niveau de bourse égal avec un étudiant de métropole, les Crous donnent les chambres en priorité aux ultramarins.

Les logements en résidence Crous permettent d’arriver dans une nouvelle ville étudiante sans se soucier de l’organisation d’un déménagement.

Lire aussi

Le critère d'éloignement mieux pris en compte dans les bourses Crous

Pour la rentrée 2022, le calcul du montant des bourses a été revu, avec une meilleure prise en compte de la distance entre le domicile et le lieu d'étude pour les étudiants d’Outre-mer.

Jusqu’ici, il n'y avait que trois catégories d’éloignement. Depuis la rentrée 2022, deux catégories supplémentaires sont ajoutées :

  • De 0 à 30 km
  • De 30 à 249 km
  • De 250 à 3.499 km
  • De 3.500 à 12.999 km
  • Plus de 13.000 km

Jusque-là les étudiants ultramarins qui demandaient une bourse n’étaient crédités de deux points de charge maximum pour l'éloignement. Désormais, les étudiants des Antilles, de la Réunion, de Mayotte, et Saint-Pierre-et-Miquelon, concernés par l’éloignement entre 3.500 et 13.000 km, bénéficient de trois points de charge.

Pour les étudiants déménageant à plus de 13.000 km, cela donne lieu à quatre points de charge. Il s’agit ici des étudiants de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française, lorsqu’ils viennent étudier en métropole.

Pour les boursiers, cela permet de revaloriser leurs bourses, et pour les nouveaux étudiants, cela donne un peu plus de possibilités d'être éligible.

Lire aussi

Des bourses maintenues pendant l’été

Si habituellement le versement des bourses est suspendu pendant les mois de juillet et d’août, il n’en est pas de même pour les étudiants ultramarins en mobilité pour leurs études. Certains peuvent continuer à percevoir leur financement durant l'été, notamment :

  • tous les étudiants boursiers vivant en métropole et dont les parents habitent sur un territoire d’Outre-mer ;
  • les étudiants de Wallis-et-Futuna qui étudient en Nouvelle-Calédonie ;
  • les étudiants en Polynésie française ou Nouvelle-Calédonie, mais qui ont dû changer d’île pour trouver leur formation.

Si ces dispositifs sont les principaux qui existent, des aides spécifiques à chaque département ou collectivité d'Outre-mer sont aussi accessibles. Renseignez-vous directement auprès de ces institutions pour les connaître. En métropole, de nombreuses associations existent également pour vous informer sur les démarches et les aides auxquelles vous pouvez avoir droit.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une bourses et prêts étudiants

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !