1. Rentrée étudiante : toujours plus chère

Rentrée étudiante : toujours plus chère

Envoyer cet article à un ami

La FAGE et L’Unef publient chaque année, avant la rentrée universitaire, leurs enquêtes sur le coût de la de la vie étudiante. Et déplorent d'une même voix l'augmentation des frais de rentrée pour les jeunes.Les associations et syndicats étudiants altertent, cette année encore, sur l'augmentation du coût de la vie étudiante qu'ils évaluent à plus de 4%. Et attendent toujours que se concrétise le versement du dixième mois de bourse.

Dans son enquête annuelle sur le pouvoir d'achat des étudiants, l'Unef met l'accent sur une augmentation du coût de la vie étudiante à la rentrée universitaire 2011 de 4,1%, soit deux fois plus que l'inflation. Le syndicat étudiant explique que cette hausse est principalement due à celle des loyers et des "dépenses obligatoires" que sont les frais d'inscription (+1.7% en licence, +4,7% en master), la sécurité sociale étudiante ou encore le ticket de resto U .

L'Unef dénonce ainsi le fait que "depuis 2006, les dépenses obligatoires ont augmenté de 33,2% tandis que les aides sociales n’ont augmenté que de 13%", ce qui nuit à une réelle démocratisation de l'enseignement supérieur : "depuis 2006, souligne-t-elle, la part des étudiants, dans l’enseignement supérieur, issus des foyers les plus modestes, a baissé de 9,1 points".

Dépenses de rentrée
De son côté, la Fage publie son indicateur du coût de la rentrée étudiante et pointe également les frais de rentrée qui "demeurent plus que jamais, un élément de sélection à l’entrée dans l’Enseignement Supérieur". Selon l'association, s'acquitter de ses frais d'inscription et de son logement revient à 1386,70 € pour un étudiant francilien et 1226,20 € pour un étudiant de province.

En y ajoutant les autres dépenses courantes (transports, alimentation, vêtements, téléphone, Internet, loisirs...), "cette année un étudiant devra donc débourser en moyenne 2372,40 € pour sa rentrée universitaire, soit une augmentation de 4,2%", conclut la Fage.


Polémique sur les chiffres
Face à cette polémique naissante, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a réagi dans un communiqué, affirmant que "l'inflation que connaissent les étudiants n’est pas différente de celle de l'ensemble des ménages".
En particulier, le texte indique que "les loyers (44% des étudiants sont en location - chiffres OVE) connaissent une progression de 1,2%). Ce à quoi la Fage rétorque : "Il s’agit de l'augmentation générale pour tous les logements. Pourtant, il est évident que les étudiants ne louent que des petites surfaces, beaucoup plus touchées par l'augmentation des loyers. Nos chiffres sur ces loyers sont d’ailleurs ceux de ce même observatoire qu'invoque Laurent Wauquiez".

Sophie Blitman

23 août 2011



calculez-budget-etudesCoup de pouce

> Calculez votre budget étudiant grâce à notre simulateur exclusif pour le prix de vos études. Cursus, bourses, matériel, santé, logement, aides, dépenses quotidiennes et gains jobs-stages : tous les critères qui vont déterminer votre budget sur l'année.
> Nos offres de jobs étudiants (y compris à l'étranger !)
> plus d'informations sur les bourses, aides et prêts étudiants.


Sommaire du dossier
Rentrée étudiante 2010 : toujours plus chère selon la FAGE et l'Unef