1. Julie Coudry, présidente de la Confédération étudiante

Julie Coudry, présidente de la Confédération étudiante

Envoyer cet article à un ami

« L’urgence est à la reconnaissance par la loi de l’insertion professionnelle comme une mission majeure de l’université. »

Julie Coudry« Aux côtés de collectifs comme AC le Feu, les Jeunes ruraux, ou Ni putes ni soumises, nous avions appelé la jeunesse de France a voter. Elle l'a fait. Aujourd'hui, l'engagement doit se poursuivre. Le temps des discours et des engagements est en effet passé, nous sommes déjà dans l'après. Et force est de constater qu'après s'être fortement engagés dans la campagne, les jeunes sont aujourd'hui porteurs de grandes attentes. Le président nouvellement élu a la grande responsabilité de ne pas les décevoir. »

L'insertion professionnelle. « L'un de nos principaux objectifs est d'abord qu'une loi reconnaisse l'insertion des jeunes comme l'une des principales missions de l’université, au même titre que la formation et la recherche. Le candidat Sarkozy s'y d’ailleurs est engagé. »

L’autonomie des établissements. « Nous n'y sommes pas opposés, bien au contraire. Reste à savoir quel sera le contenu de l'évaluation, quel type de gouvernance sera privilégié, et surtout quelle sera la place des étudiants au sein de cette nouvelle gouvernance. Nous voulons bien entendu jouer pleinement notre rôle. »

La question de l'orientation. « La situation actuelle est catastrophique car très inégalitaire dans l'accès à l'information. Nous sommes donc pour une plus grande transparence, à travers notamment la publication des taux d'échec et taux d'insertion de chaque filière. Et c'est bien parce que nous militons pour une réforme en profondeur de l'orientation, que nous sommes opposés à toute sélection qui se ferait à l'aveugle. »

Une jeunesse clivée ? « Je ne pense pas que ce soit une réalité. Souvent les discours tendent à instrumentaliser ces divisions dans un sens ou un autre. Tous les jeunes sont, à des degrés divers, confrontés aux mêmes réalités et aux mêmes difficultés en termes de revenu, de logement ou d’endettement. »

Pour aller plus loin, lisez :
 
 
Sommaire du dossier
Retour au dossier Julie Coudry, présidente de la Confédération étudiante Thiébaut Weber , président de la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes) Bruno Julliard, président de l'UNEF (Union nationale des étudiants de France) Olivier Vial, délégué national de l’UNI (Union nationale interuniversitaire) Floréal Mangin, présidente de l'UNL (Union nationale des lycéens)