1. Monter une action de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et comportements à risques

Monter une action de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et comportements à risques

Envoyer cet article à un ami

En forte augmentation depuis ces dernières années, les IST (infections sexuellement transmissibles) témoignent de la reprise de risques et de l’abandon du préservatif, seul barrage efficace pour endiguer la contamination.

Des chiffres alarmants !

On estime à 7 000, le nombre de découvertes de séropositivité en 2004 en France. Un cas sur dix concerne les moins de 25 ans. Plus d’un tiers des infections VIH sont découvertes à un stade tardif et la moitié des cas de Sida concernent des personnes qui ignoraient leur séropositivité.
L’utilisation du préservatif est en baisse et l’idée que le Sida concerne les pays lointains, comme l’Afrique ou des populations marginalisées, reste forte. L’apparition des traitements amène parfois à penser que le Sida est une maladie chronique avec laquelle on vit bien. Une méconnaissance des risques est certainement une des causes de la forte contamination chez les jeunes.
D’après le rapport de l’ORS (Observatoire Régional de Santé), on observe une meilleure connaissance de la maladie depuis 1992, mais la compréhension des mécanismes de transmission du VIH est toujours incomplète. En effet, 15 % des 18 à 69 ans pensent qu’il est efficace de se laver après l’acte sexuel, soit une croyance aussi forte qu’il y a 10 ans. La banalisation de la maladie se poursuit.
Face à ce contexte inquiétant, et ce sentiment de désinvolture de la jeune génération, il est primordial d’informer les étudiants sur les comportements à risques, de conforter leurs connaissances en matière d’Infection sexuellement transmissibles et de leur donner les outils de prévention nécessaires.


Et les assos étudiantes dans tout ça…

Connu pour son caractère festif et sans limite, le monde étudiant présente malheureusement des risques de contamination aggravants : la consommation d’alcool ou de drogues lors des événements festifs étudiants favorise une baisse de la vigilance, notamment pour le port du préservatif. En tant qu’association étudiante, vous avez la possibilité de sensibiliser les jeunes aux IST et de les faire s’interroger sur leur propre comportement et leur sexualité. L’objectif n’est nullement d’adopter un discours accusateur envers ceux qui adoptent parfois un comportement à risque mais au contraire de remobiliser en faveur de l’utilisation du préservatif, et d’informer des réflexes à avoir en cas de rapport sexuel non protégé. Pour réussir cette opération de prévention il faut donc faire parfois appel à des professionnels et savoir rediriger les étudiants en quête de réponses pointues vers les organismes compétents.

Les actions nationales de lutte contre le Sida

La Journée mondiale de lutte contre le Sida

La Journée mondiale de lutte contre le Sida, qui a lieu chaque année le 1er décembre, constitue donc une occasion de rappeler les ravages ininterrompus de cette maladie. Notamment dans les pays les plus pauvres, en Afrique mais aussi de plus en plus en Asie, où l’accès aux antirétroviraux reste très limité malgré une plus grande mobilisation de la communauté internationale menée par l’ONUSIDA (Programme des Nations unies sur le VIH-sida) et l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Le Sidaction

Le Sidaction c’est l’événement national de lutte contre le Sida organisé en avril par l’association Sidaction. Dès sa création en 1994, l’association Sidaction fonde son organisation sur un principe essentiel : réunir la recherche et le milieu associatif. Grâce à sa vision globale et transversale de l’épidémie de Sida, Sidaction est aujourd’hui un acteur unique et central de la lutte contre le Sida. Sidaction agit sur tous les fronts de la lutte contre le sida en finançant les programmes engagés par les associations et les équipes de recherche ou par la mise en oeuvre de ses propres programmes. 50 % des fonds qu’elle collecte vont à la recherche, 50 % sont utilisés pour les programmes de prévention et d’aide aux malades. En France, Sidaction est la seule association de lutte contre le sida à financer la recherche. Elle est reconnue d’utilité publique. Tout au long de l’année, vous pouvez donner pour le Sidaction sur www.sidaction.org/faireundon/donligne. Vous pouvez également soutenir le Sidaction en tant qu’association étudiante et aider au financement de programmes de recherche et d’aide aux malades en organisant une soirée, un événement sportif, culturel… Pour toute information sur les possibilités et les modalités de partenariat, contactez Françoise Godard au 01.53.26.45.69 ou par mail f.godard@sidaction.org.

Mettre en place des actions de prévention

Monter un stand de sensibilisation sur les IST/Sida

Vous pouvez mettre en place un stand dans votre fac/école, dans un lieu de passage des étudiants :
• décorer le stand, mettre en place une signalétique afin d’indiquer où se trouve le stand sur le site ;
• utiliser les outils de la campagne FAGE : affiches, dépliants… et préservatifs gratuits ;
• mettre en place des chaises et tables pour créer un lieu chaleureux (café…) ;
• savoir présenter la campagne et parler de prévention IST ;
• pour informer, n’hésitez pas à faire appel à des intervenants extérieurs de la médecine préventive ou d’organisme de lutte contre le Sida.

Organiser une soirée de lutte contre le Sida

Les événements festifs sont fréquents chez les assos étudiantes et offrent l’occasion de sensibiliser un grand nombre d’étudiants. Vous pouvez organiser une soirée sur la prévention des IST et comportements à risques en milieu étudiant. Pour ce type d’événement, une communication en amont est nécessaire. Les préservatifs doivent être distribués pendant la soirée, accompagnés d’interventions au micro pour expliquer la démarche de prévention. Vous pouvez également reverser une partie du prix de l’entrée au Sidaction ou autres associations de lutte contre le Sida et communiquer sur le dispositif de collecte.

Organiser un débat sur la thématique du Sida

Il s’agit d’organiser une réflexion sur le thème du Sida et des comportements à risques et d’informer selon les différents thèmes et sous-thèmes émergeants. L’objectif est de faire parler de toutes les fois où les jeunes n’utilisent pas de moyen de prévention contre les IST et le Sida, ou pourraient ne pas en utiliser. Ne pas nier les inconvénients du préservatif, les énumérer et expliquer comment en amoindrir les effets indésirables. Puis, mettre en parallèle de ces inconvénients, les aspects cliniques des IST et du Sida. Faire le point sur les différents facteurs aggravants tels que l’excès de drogues et d’alcool en milieu festif. Vous pouvez également solliciter les participants sur les différents modes de transmissions des IST, puis parfaire ces informations. Pour ce type d’atelier, il est nécessaire de faire appel à un intervenant extérieur qui pourra animer le débat et corriger certaines idées reçues. Sur la même idée vous pouvez organiser une projection vidéo suivi d’un débat, ou une expo photos suivi d’un débat.

La FAGE vous donne des outils pour communiquer et sensibiliser

L’affiche

Cet outil a pour objectif d’informer sur l’événement de prévention IST que vous mettez en place. Elle s’utilise en amont, pendant et en aval de l’opération. Pour un impact optimal, pensez à placer cette affiche dans des lieux de passage (cafétéria, à l’entrée de la fac ou de l’école, dans le local de votre association…). Lors de l’événement, l’affiche permet d’attirer les regards et de sensibiliser un large public. L’affiche a été conçue afin de capter l’attention alors n’hésitez pas à la diffuser.

Le Quiz « IST et comportements à risques, où en êtes-vous ? »

La FAGE a élaboré un quiz ludique et pédagogique, de type « les Incollables », de 20 questions sur le thème des IST, du Sida, et des comportements à risques, qui vous permettra de faire le point sur vos connaissances des IST, leurs modes de transmission, les comportements à risques et les réflexes à avoir en cas de prise de risques. Cet outil est facile à distribuer et, de part son format, à emmener avec soi et jouer avec ses amis.

Les préservatifs

Dans le cadre de son partenariat avec Manix, la FAGE vous met à disposition des préservatifs à distribuer dans le cadre de vos actions de prévention IST/Sida. Les préservatifs peuvent vous permettre d’attirer davantage d’étudiants sur vos stands, lors de vos animations ou vos soirées. Un message de prévention doit être impérativement délivré lors de la distribution de préservatifs.

À savoir !

Afin d’obtenir le kit d’action de cette campagne (affiches, quiz IST et préservatifs), contactez la FAGE au 01.40.33.70.70 ou par mail : prevention@fage.asso.fr.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Dépoussiérer les statuts Réussir l'AG de son asso Développer une vie démocratique dans votre association Prévenir les risques et assurer votre association Réaliser un budget prévisionnel Rédiger un plan de trésorerie Comment embaucher un salarié ? Choisir un logo et un nom pour son association Rédiger un dossier de partenariat Quelques règles pour négocier avec des partenaires Communiquer avec les médias Obtenir une subvention FSDIE Obtenir une subvention Culture-Action Monter un journal étudiant Organiser une conférence Organiser un voyage au ski Sécurité routière et consommation de substances psychoactives Organiser une action de prévention routière contre l'alcool Monter une action de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et comportements à risques Organiser le téléthon des associations étudiantes Réagir contre la précarité en milieu étudiant Organiser une braderie solidaire sur votre campus La semaine étudiante du commerce équitable Bien finir l'année universitaire Organiser et dynamiser un réseau associatif étudiant