1. Réaliser un budget prévisionnel

Réaliser un budget prévisionnel

Envoyer cet article à un ami

Le budget prévisionnel consiste à traduire en chiffres et à l’avance le projet de fonctionnement de votre asso. Il s’agit de s’assurer que les dépenses engagées vont être compensées par les recettes à réaliser.

À quoi ça sert ?

Un budget permet donc d’anticiper les besoins de financement et de programmer les différentes actions. Le budget doit être voté par le conseil d’administration avant la fin de l’année précédent l’exercice. Le budget prévisionnel est un document de contrôle. Il permet aussi de faire le point régulièrement et de comparer ce qui a été réalisé par rapport à ce qui a été prévu. Enfin les partenaires financeurs peuvent demander le budget prévisionnel afin d’analyser la faisabilité financière des projets.

Réussir son budget prévisionnel

Pour réaliser un budget prévisionnel, on peut commencer par consulter le compte de résultats de l’année précédente et évaluer ensuite poste par poste, ce que seront les charges (=dépenses) et les produits (= recettes) de l’année à venir. Les comptes de l’année précédente ne sont là que comme aide-mémoire et soutien logistique. Tous les chiffres doivent dont être justifiés, aussi bien en recettes qu’en dépenses. Il ne s’agit pas d’une vague évaluation, mais de la référence sur laquelle vous allez vous appuyer pour piloter le projet et convaincre les éventuels partenaires du sérieux de l’association.
Si vous ne possédez par de bilan de l’année précédente, vous pouvez peut-être retrouver quelques factures ou demandez des devis pour tenter de faire une estimation des sommes.
Lors de l’élaboration du budget prévisionnel, pour parvenir à l’équilibre, il faudra souvent tâtonner, reprendre la réflexion sur les dépenses afin de les ajuster. Mais il ne faut pas à tout prix faire coller les recettes et les dépenses, en rognant celles-ci de façon irréaliste. Le budget prévisionnel oblige à dégager les grandes lignes d’action de l’association. C’est l’occasion d’une réflexion sur ce qui fait réellement vivre l’association et sur les actions qui seront menées.


Établir son budget prévisionnel

Voici un modèle type pour construire votre budget prévisionnel.
N-1, prévision, réalisé.?Dans la colonne « N-1 », vous indiquerez le montant réalisé l’année précédente. Comparez avec le chiffre prévisionnel de la colonne « prévision » et suivez l’évolution du poste. Enfin la colonne « réalisé » permet de voir la réalisation de votre prévision et de mesurer d’une part les écarts et d’autre part ce qu’il reste du budget.

Fournitures et sous-traitance.

Fournitures = consommables, papeterie, électricité… Si vous devez acheter du matériel ou faire intervenir un prestataire de services, faites faire un devis. N’oubliez pas que dès que les dépenses matérielles représentent un montant significatif, il convient de les immobiliser (voir encart « investissement »).

Frais bancaires et frais financiers.

Les frais bancaires (= liés au nombre de chèque émis, de virements) sont des frais constants. Les frais financiers (= intérêts des emprunts, agios sur découverts…) peuvent varier considérablement. Soyez vigilant !

Transports.

Ce sont les coûts de déplacements d’ordre administratif, de remboursements de frais ou de l’accompagnement de personnes (exemple : location de bus).

Salaires et charges sociales.

Si vous avez des salariés, faites une simulation des paies et des charges sociales, salarié par salarié, en tenant compte des taux de cotisation, du plafond de Sécurité sociale et des éventuelles primes ou augmentations de salaires.

Amortissements.

Inscrire ici la part des investissements amortis dans l’année prévue. Lorsque vous achetez du mobilier, celui-ci s’amortit sur 3 ou 5 ans. Donc, l’investissement est à répartir dans le poste amortissement chaque année (exemple : achat d’un ordinateur : 1 500 euros. Amortissement : 500 euros pendant 3 ans.)

Recettes des activités.

Elles sont soumises à fluctuation. La fréquentation peut varier en fonction de la concurrence ou les prix d’activité peuvent augmenter ou baisser. Essayer de prévoir le plus de paramètres possibles. La création d’une ou plusieurs nouvelles activités peut radicalement changer le montant à prévoir.

Subventions.

N’inscrivez que celles pour lesquelles vous avez reçu des assurances de la part de vos financeurs. Pensez que les subventions ne sont pas automatiquement reconductibles d’une année sur l’autre.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Dépoussiérer les statuts Réussir l'AG de son asso Développer une vie démocratique dans votre association Prévenir les risques et assurer votre association Réaliser un budget prévisionnel Rédiger un plan de trésorerie Comment embaucher un salarié ? Choisir un logo et un nom pour son association Rédiger un dossier de partenariat Quelques règles pour négocier avec des partenaires Communiquer avec les médias Obtenir une subvention FSDIE Obtenir une subvention Culture-Action Monter un journal étudiant Organiser une conférence Organiser un voyage au ski Sécurité routière et consommation de substances psychoactives Organiser une action de prévention routière contre l'alcool Monter une action de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et comportements à risques Organiser le téléthon des associations étudiantes Réagir contre la précarité en milieu étudiant Organiser une braderie solidaire sur votre campus La semaine étudiante du commerce équitable Bien finir l'année universitaire Organiser et dynamiser un réseau associatif étudiant