1. Avez-vous pensé au rachat de votre prêt étudiant ?
Partenariat

Avez-vous pensé au rachat de votre prêt étudiant ?

Envoyer cet article à un ami
 // © Unsplash - Pixabay
// © Unsplash - Pixabay

Pour financer leurs études, de nombreux étudiants ont recours à un prêt auprès de leur banque ou d’un organisme de financement. Mais lorsque la vie évolue et que de nouveaux besoins émergent (achat d’une voiture, versement d’un loyer, acquisition de matériel scolaire…), la contraction de plusieurs crédits peut vite peser lourd sur le budget… Et si le rachat de crédit était la solution ?

Prêt étudiant : un crédit comme les autres ?

Comme son nom l’indique, ce prêt est réservé aux étudiants souhaitant financer leurs frais de scolarité par le biais d’un crédit.

Contrairement aux crédits « classiques », le remboursement du prêt étudiant ne démarre qu’à la fin de la période d’études (d’où le terme de « différé de remboursement » souvent utilisé). Seuls les intérêts restent à rembourser pendant la durée du cursus.

L’objectif étant de permettre aux étudiants de bénéficier d’un laps de temps pour trouver un emploi stable et rembourser leur prêt dans de bonnes conditions. On enregistre aujourd’hui un différé de 2 ans entre la fin des études et le début du remboursement du prêt.

Actuellement, la durée moyenne d’un prêt étudiant équivaut à 6 ans (la durée maximale de ce type de prêt étant de 10 ans).

Pour contracter un prêt étudiant, il faut toutefois réunir trois conditions :

  • Être inscrit(e) dans un établissement d’enseignement français (qu’il s’agisse d’une université, d’une école de commerce ou d’une école d’ingénieur)
  • Être âgé(e) entre 18 et 28 ans
  • Être de nationalité française ou posséder la nationalité de l’un des Etats membre de l’U.E.
  • Présenter un(e) garant(e) en cas d’incapacité de remboursement

En cas d’absence de garant(e), l’État peut apporter sa garantie (à hauteur de 70%) pour faciliter l’obtention du prêt, le tout sous certaines conditions.

Certains étudiants choisissent de travailler en parallèle de leurs études pour commencer à rembourser leur prêt dont le montant peut varier entre 800€ et 15000€ en fonction de l’établissement choisi.

Racheter son prêt étudiant : une bonne idée ?

Si le rachat de crédit « classique » est bien connu du plus grand nombre, une question subsiste : est-il possible de racheter son prêt étudiant ? Et si oui, bénéficie-t-on alors des mêmes avantages ?

Le prêt étudiant fait partie de la catégorie des « crédits à la consommation ». En ce sens, il peut tout à fait faire l’objet d’un regroupement de crédits.

Plusieurs types de crédits peuvent en effet être inclus dans un projet de rachat tels que le crédit auto/moto, l’emprunt immobilier ou encore le prêt d’ordre personnel (pour financer un mariage, un voyage ou pour rembourser des dettes familiales par exemple).

À noter : le rachat du prêt étudiant sera uniquement possible lorsque ce dernier entrera dans la vie active (et que la période d’études sera donc terminée).

Le regroupement de plusieurs crédits (dont le prêt étudiant) constitue un recours particulièrement intéressant. Effectué auprès d’un spécialiste du rachat de crédit, il permet de bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt et donc, de réduire ses mensualités de remboursement.

L’idéal étant toujours d’avoir un « co-emprunteur » (dans ce cas, des parents ou des proches) en cas de pépin.

Pour conclure : le rachat de prêt étudiant est une bonne idée, dans la mesure où ce dernier a déjà d’autres emprunts en cours.

Les économies ainsi réalisées peuvent permettre, par exemple, de se constituer une épargne pour faire face à d’éventuels imprévus (frais de santé, réparation sur la voiture…) ou pour financer de nouveaux projets (achat d’un véhicule, travaux…).

Créé pour encourager les étudiants à poursuivre leurs études, il évite par la même occasion d’entrer dans la vie active de façon (trop) prématurée.