Par Lison Bourgeois, publié le 18 Mai 2021
4 min

Les jours fériés s'enchaînent et vous avez envie de faire une vraie pause sans casser votre porte monnaie ? Que ce soit en direction de la mer ou de la montagne, de nombreuses aides existent pour vous permettre de faire une pause vacances. L’Étudiant vous en présente quelques-unes.

Partir en vacances quand on est étudiant n'est pas forcément simple surtout en cette période de crise sanitaire qui restreint les horizons de chacun. Mais rassurez-vous, il existe des différentes aides pour financer une partie de vos vacances.

L’aide de l’ANCV "Départ 18:25"

L'Agence nationale pour les chèques vacances déploie le dispositif "Départ 18:25" depuis 2015. Encore méconnue par beaucoup de jeunes aujourd’hui, elle vous permet pourtant de vous évader à moindre frais.

Cette aide financière s'adresse aux jeunes de 18 et 25 ans qui ont des difficultés financières pour partir en vacances. Pour y avoir droit, des critères sociaux sont nécessaires. Par exemple, si vous avez un petit revenu (un revenu fiscal de référence inférieur à 17.280 euros par an) ou un statut spécifique comme celui de boursier, alors vous pouvez en bénéficier.

Dans le contexte de la crise sanitaire qui amplifie les difficultés financières, cette aide a été revalorisée à hauteur de 75% du coût du voyage. Si vous n’en avez pas profité les années précédentes et que vous avez moins de 25 ans, vous pouvez encore faire votre demande. Une fois par an, vous pouvez donc décider de partir en vacances parmi une sélection de 10.000 lieux en France et à l'étranger. Depuis 2015, ce sont 32.000 jeunes qui ont profité de ce dispositif pour partir à Ajaccio, Courchevel ou encore Amsterdam.

Lire aussi

La bourse Zellidja pour partir en vacances en solitaire

Si vous prévoyez de partir en solitaire pendant un mois ou plus, la bourse Zellidja peut vous aider à concrétiser cette envie. Le principe de Zellidja est de vous offrir la possibilité de partir seul en voyage pendant un mois minimum.

Pour obtenir cette aide financière, vos revenus et votre statut social ne sont pas pris en compte. C’est votre projet qui est déterminant ! Pour postuler, vous devez monter un projet de voyage et remplir un document d’une dizaine de pages qui détaille vos envies et vos ambitions pour ce voyage. Ensuite, un oral est organisé avec les bénévoles de Zellidja pour comprendre votre cheminement.

Cette année, le dépôt des dossiers a été décalé en raison de la situation sanitaire. Il faut vous renseigner sur le site de la plateforme. En fonction de la destination que vous choisissez, vous pouvez bénéficier d’une bourse allant jusqu’à 900 € pour un premier voyage et jusqu’à 1.100 € pour un second voyage.

L’aide Parcours Vacances

Si vous êtes en recherche d’emploi et en Mission Locale, ou bien résident dans certains foyers Habitat Jeunes, ou encore stagiaire dans une école de la 2e chance de l'Estuaire de la Loire, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide Parcours Vacances.

Ce dispositif concerne les jeunes de 16 à 29 ans et se concrétise par une aide de 180 € en chèques vacances. Les séjours doivent se dérouler en France ou dans un pays de l'Union européenne, sur une durée minimale de trois jours et deux nuits. La durée maximale est de 15 jours. Par ailleurs, la bourse ne peut pas dépasser 80% du financement du séjour.

Pour l’organisme, les vacances sont un outil d’insertion car elles vous permettent d’acquérir des compétences transférables pour votre recherche d’emploi (organisation, anticipation et gestion d’un budget). Vous pouvez vous renseigner sur le site "Vacances ouvertes" qui gère ce dispositif au niveau national.