1. Voyager pas cher : ce soir, on dort gratis !

Voyager pas cher : ce soir, on dort gratis !

Envoyer cet article à un ami

Sans tomber dans les extrêmes du jeu télévisé "Pékin Express" (budget de 1 €/jour, stop à tout va et incrustation chez l’habitant), il existe bon nombre d’astuces pour voyager moins cher, plus librement et en se faisant de nouveaux amis.

Alléluia ! L’hospitalité vraie, valeur fondamentale des cultures nomades, est de retour. Le principe en est simple : je m’inscris sur l’un des "réseaux d’hébergement gratuit" qui fleurissent depuis quelques années sur le Net et j’ouvre mon appartement aux étrangers de passage membres du réseau (éventuellement, je les accueille à l’aéroport, leur fais une petite bouffe et découvrir mon quartier, mais c’est optionnel).

Naturellement, je serai à mon tour le bienvenu partout dans le monde chez tous les autres membres et, naturellement, je suis libre de dire oui ou non à chaque demande qui m’est faite. Un système 100 % gratuit, 100 % basé sur la confiance et qui fonctionne… incroyablement bien !



D’un canapé à l’autre

Le plus dynamique de ces réseaux, "Couchsurfing" (littéralement : "D’un canapé à l’autre"), regroupe quasiment 3 millions d’inscrits répartis dans 230 pays (site traduit en 19 langues par les membres). Derrière les Américains, ce sont les Français qui prêtent le plus facilement leur canapé. Ils sont déjà 256.000 et Paris est, de ce point de vue, la ville au monde la plus hospitalière. Cette belle idée n’arrête pas de faire des émules : hospitalityclub.org compte 328.000 membres, sans oublier globalfreeloaders.com, stay4free.com, place2stay.net ou bewelcome.org, le petit dernier français.

Côté sécurité le site Couchsurfing met en avant plusieurs garanties. Tout d’abord chaque membre est soumis à une évaluation. À chaque séjour qu’il effectue ou chaque fois qu’il accueille quelqu’un un "couchsurfeur" reçoit une appréciation visible de tous qu’il ne peut effacer afin d’informer les autres de son comportement.

Il est aussi possible d’être "cautionné" ce qui signifie qu’un membre se porte garant de votre bonne conduite et que ce que vous faites se répercute sur ses propres statistiques. Cela permet de voir si la communauté a confiance en une personne ou pas. D’autres outils existent encore comme les signalements d’abus et les listes des arnaques mais au final c’est à vous de décider qui vous hébergez ou pas, c’est donc un système basé sur la confiance et votre appréciation.



Moments magiques

Vous aurez compris qu’il ne s’agit pas uniquement de faire des économies, mais aussi d’inventer de nouveaux liens et de ces moments magiques qui n’existent qu’en voyage… Ah ! bon à savoir : 80 % des adeptes de cette nouvelle hospitalité ont moins de 35 ans.
Même mentalité mais sur 2 roues : notre "cousin" québécois Roger Gravel a recensé tous les cyclotouristes ouvrant leurs portes à ceux qui voyagent à vélo ainsi que tous les hébergements bon marché qui leur sont destinés (rogergravel.com).


Sommaire du dossier
Retour au dossier Voyager pas cher : les hébergements les plus économiques Voyager pas cher : ce soir, on dort gratis ! Voyager pas cher : bons plans et contacts Voyager pas cher : les séjours clé en main