Coronavirus : cinq questions sur les CROUS

Par Pauline Bluteau, publié le 20 Mars 2020
4 min

Restauration, bourses, hébergement… À la suite des différentes annonces d’Emmanuel Macron pour faire face à l'épidémie de coronavirus, les CROUS ont dû prendre leurs dispositions. Les étudiants ne seront pas pénalisés mais devront respecter quelques consignes. Récap’.

Les mesures annoncées lundi soir par le président de la République, Emmanuel Macron, sont de plus en plus drastiques. Après la fermeture des écoles et des établissements du supérieur, les CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) doivent aussi prendre toutes leurs précautions afin de garantir la sécurité de leurs étudiants. Toutes ces mesures sont susceptibles d’évoluer au fil des jours. Voici les réponses aux cinq questions que vous vous posez sur les CROUS.

1. Puis-je rester dans ma résidence universitaire pendant la période de "confinement" ?

Les résidences universitaires du CROUS restent ouvertes. Vous n’avez aucune obligation de quitter votre logement même si le CROUS vous encourage vivement à regagner votre domicile familial si vous le pouvez.

De même, si vous avez dû interrompre vos études à l'étranger en urgence et que vous n'arrivez pas à rejoindre votre domicile familial à votre retour en France, les CROUS peuvent vous mettre une chambre à disposition dans l'une de leurs résidences universitaires.

Lire aussi

2. Que se passe-t-il si je décide de quitter mon appartement du CROUS ?

Si vous décidez de partir, vous devez immédiatement en avertir votre résidence universitaire. En effet, tous les étudiants qui auront quitté leur chambre ne paieront plus de loyer à partir du 1er avril.

Ainsi, le délai du préavis, qui s’élève habituellement à un mois, ne sera pas appliqué. "Si les étudiants ont dû ou doivent partir précipitamment, même sans pouvoir libérer entièrement leur chambre, le préavis contractuel d’un mois ne s’appliquera pas", explique le CNOUS (centre national des œuvres universitaires et scolaires). Rassurez-vous, vous pourrez toujours venir récupérer vos affaires dès la fin de la crise sanitaire.

3. Vais-je continuer à percevoir les bourses du CROUS ?

Le versement des bourses sur critères sociaux est maintenu pendant toute la durée de la crise. Il en est de même pour toutes les aides financières versées par les CROUS (aide au mérite, aides spécifiques d’urgence, aide à la mobilité…). Etant donné que les établissements du supérieur sont fermés, les étudiants n’ont plus cette obligation d’assiduité pour percevoir leur bourse.

De plus, le personnel administratif des CROUS reste actif à distance. Le calendrier pour faire votre demande de bourses (DSE) pour la rentrée 2020 est inchangé. Vous avez jusqu’au 15 mai pour l’envoyer.

Lire aussi

4. Les restaurants universitaires restent-ils ouverts ?

Depuis mardi 17 mars, le CNOUS a pris la décision de fermer la totalité de ses restaurants universitaires. La solution de vente à emporter qui avait été préconisée il y a quelques jours n’est plus d’actualité.

En revanche, les CROUS et les universités s'engagent à utiliser la CVEC (91€ que vous avez versé au début de l'année scolaire) pour financer des produits de première nécessité grâce à des bons d'achat aux étudiants les plus en difficulté, notamment ceux se trouvant dans les résidences universitaires.

5. Jusqu’à quand toutes ces consignes sont-elles valables ?

"Jusqu’à nouvel ordre." Au vu du contexte, impossible de donner une date concernant un retour à la normal. En revanche, les CROUS restent à votre disposition par mail et par téléphone pour répondre à vos questions. Le CNOUS invite les étudiants à suivre l’actualité de votre CROUS via les réseaux sociaux (Twitter et Facebook) pour avoir toutes les informations en temps et en heure.

Sachez aussi que les assistants sociaux sont toujours mobilisés par mail et par téléphone si vous êtes dans une situation d’urgence. Référez-vous à votre CROUS pour avoir leurs coordonnées.

Lire aussi

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !