1. Lifestyle
  2. Solidays, côté jeunes bénévoles
  3. Euriele Cariou, en L3 de droit, chargé des relations presse bénévole à Solidays

Euriele Cariou, en L3 de droit, chargé des relations presse bénévole à Solidays

Envoyer cet article à un ami

Pour le grand public, Solidays c’est avant tout une 30aine de concerts pendant 3 jours. Mais c’est aussi près d’un millier de jeunes de 18 à 30 ans qui travaillent bénévolement à la sécurité, au contrôle des accès de l’hippodrome de Longchamp, au pôle prévention… Portrait de 4 d’entre eux qui ont participé à l’édition 2011 du festival.

euriel cariou solidaysL’histoire de l’engagement d’Euriele Cariou, c’est avant tout celle d’un voyage, entrepris par la jeune femme il y a 6 ans en Mongolie. Un voyage dont elle ressort profondément marquée par la pauvreté qui touche de nombreux Mongols. "Ca a été l’élément déclencheur". Euriele tente alors d’intégrer plusieurs associations humanitaires, dont Action contre le faim, mais sans succès. "Ils recherchaient des gens qualifiés", regrette-t-elle.

Opportunité humaine et professionnelle

Alors, quand au mois d’avril 2011, une amie lui fait part de son envie d’adhérer à Solidarité Sida, Euriele décide de la rejoindre dans sa démarche. Elle participe ainsi aux réunions de l’association, à des tractages... Au mois de juin, l’opportunité de faire du bénévolat à Solidays se présente à elle. Elle accepte d’autant plus facilement qu’elle s’aperçoit que, parmi les postes à pourvoir, se trouve celui de relation presse. En effet, Euriele souhaite devenir journaliste et voit donc cette opportunité comme un moyen "d’observer le métier de l’autre côté de la barrière, mais aussi et surtout de faire des rencontres". Si cette expérience lui tient beaucoup à cœur, l’étudiante ne compte toutefois pas la mentionner dans son CV : "je n’ai pas envie qu’on pense que je veuille m’en vanter".

À 23 ans, Euriele vient de terminer sa licence de droit. L’an prochain, elle compte entreprendre un master en droit international tout en préparant les concours de quelques unes des écoles de journalismes reconnues par la profession, avec confesse-t-elle, "une préférence pour l’ESJ (Ecole Supérieure de Journalisme) de Lille". Si elle échoue, la jeune femme a déjà une voie de rechange toute trouvée : un master 2 en droit humanitaire.

Comment devenir volontaire à Solidays ?

À Solidays, tous les volontaires sont membres de Solidarité Sida. Cette association recrute des bénévoles tout au long de l’année pour ses activités et certains spécifiquement pour le festival. Ils sont en effet plus de 1.000 à assurer la bonne marche de l’événement pendant 3 jours.

Si vous êtes intéressé, remplissez le formulaire de candidature sur le site de Solidarité Sida, rubrique "Passez à l’action".

Kévin Bertrand
Sommaire du dossier
Retour au dossier Victor Antras, en terminale ES, "contrôleur d’accès" de nuit bénévole à Solidays Euriele Cariou, en L3 de droit, chargé des relations presse bénévole à Solidays Marie Bavoux, en 4e année de sage femme, bénévole au "Sex in the city" de Solidays