Volontaires en service civique : "Après ma mission, j'ai défilé le 14 juillet !"

Par Etienne Gless, publié le 15 Juillet 2021

Anna, Enzo et Wilfried font partie des 15 jeunes volontaires en service civique et du corps européen de solidarité qui ont participé à l'animation "Jeunesse engagée" concluant le défilé du 14 juillet 2021 à Paris. Découvrez leurs impressions à chaud et ce que leur apporte leur mission de service civique pour leurs études, leurs choix d'orientation ou sur le plan personnel.

"J'ai été un peu stressé : la place était remplie de journalistes et de monde", confie Wilfried, 23 ans, étudiant en psychologie, qui termine une mission de service civique à l'association Addictions France. Tout au long de la semaine du 8 au 14 juillet 2021, les 15 jeunes volontaires se sont préparés et ont répété leurs mouvements et leurs chansons ("L'hymne à la vie" et, bien sûr, "La Marseillaise") sur la place de la Concorde à Paris et à Versailles Satory, aux côtés des forces armées. Une semaine de répétitions pour réussir à la perfection les 15 minutes de l'animation "Jeunesse engagée" qui concluaient le traditionnel défilé de la fête nationale.

Des choix d'orientation influencés par le service civique

Voilà sept ans que des jeunes volontaires en service civique participent aux cérémonies du 14 juillet. "Une reconnaissance du sens de l’engagement, de l’intérêt général, de la cohésion sociale de la jeunesse française et européenne", estime Béatrice Angrand présidente de l'Agence du service civique. "Les motivations pour entrer en service civique sont variées : se rendre utile, trouver un sens à sa vie, trouver une nouvelle orientation… Mais c'est aussi acquérir une expérience professionnelle dans un cadre bienveillant, puisque le service civique n'est ni un emploi ni un stage."

Lire aussi

Dans cette vidéo découvrez les témoignages de :

  • Enzo, 19 ans, qui a effectué une mission à la Croix-Rouge française de Bagneux (92) et participé à la campagne de vaccination contre le Covid-19. Titulaire d'un bac pro Métiers de l'électricité, suite à sa mission, il a décidé de se réorienter dans les métiers du soin et de la santé. Il compte suivre des études pour devenir infirmier.
  • Anna, 23 ans, est étudiante en sciences de l'éducation. Après sa mission, la jeune femme a gagné en confiance, surmonté sa timidité et s'apprête à intégrer un master MEEF pour devenir professeure des écoles. Après sa mission, la jeune femme a gagné en confiance, surmonté sa timidité et s'apprête à intégrer un master MEEF pour devenir professeure des écoles.
  • Wilfried, 23 ans, est étudiant en psychologie. A la suite au refus de sa candidature en master, le jeune homme a décidé de rebondir en effectuant une mission au sein de l'association Addictions France à Bordeaux (33). Un plus sur son CV qui a gonflé sa candidature en master de psychologie qu'il intégrera à la rentrée prochaine.
  • Béatrice Angrand, présidente de l'Agence du service civique, revient sur les nouvelles missions pour mieux répondre aux aspirations des jeunes.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une engagement et vie associative

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !