Vie étudiante : trouvez l’association étudiante qui vous correspond

Par Oriane Raffin, publié le 09 Septembre 2020
6 min

Les associations étudiantes occupent un rôle central sur les campus. Ce sont elles qui créent une véritable ambiance étudiante. Selon les établissements, plusieurs dizaines d’associations peuvent être accessibles. L’Etudiant vous donne quatre conseils pour trouver celle qui vous correspondra le mieux.

"Ce n’est pas parce qu’on est en pleine crise sanitaire qu’il faut arrêter de s’engager… Au contraire !" Déléguée générale d’Animafac, réseau d’associations étudiantes, Claire Thoury constate au quotidien l’intérêt de l’engagement associatif : "Les associations étudiantes sont un espace d’expérimentation. Un espace de jeunes, dirigés par des jeunes, où il est possible de prendre des responsabilités assez vite", explique-t-elle. Des projets concrets menés de A à Z, des rencontres, un lieu "où on peut avoir un sentiment d’utilité, un espace d’épanouissement"… Sur le papier, c’est vraiment tentant. Reste à trouver le projet qui convient à chacun.

Lire aussi

Informez-vous dès la rentrée

Des associations, il y en a vraiment pour tous les goûts ! À Nantes, on peut ainsi se lancer dans le Quidditch (oui, le sport d’Harry Potter), d’autres universités proposent des clubs d’œnologie, certaines sont davantage tournées vers la culture ou les voyages, l’engagement humanitaire, la solidarité, la défense des droits…

Pour avoir un bon panorama des offres locales, les forums des associations, qui se tiennent traditionnellement en début d’année universitaire, sont une étape indispensable. Les bureaux de la vie étudiante (BDE) ou les Maisons des étudiants proposent aussi des annuaires locaux. Sur son site internet, Animafac recense 4.000 structures impliquées dans son réseau. Prenez le temps de vous informer et surtout d’aller à la rencontre des étudiants, ce sont eux qui vous donneront envie (ou non !) d’intégrer leur association.

Lire aussi

Participez aux événements festifs pour faire de nouvelles rencontres

Rien de mieux que le contact réel. Les événements festifs organisés par certaines structures peuvent être une bonne porte d’entrée. Cela a d’ailleurs été le cas pour Paul, 24 ans. L’étudiant en cinquième année de pharmacie à Bordeaux (33) est tombé dans l’engagement associatif un peu par hasard. "J’ai découvert l’ACEPB (Amicale corporative des étudiants en pharmacie de Bordeaux) pendant mon week-end d’intégration. Par la suite, j’ai aidé à l’organisation de soirées et, de fil en aiguille, j’ai découvert ce qu’était l’associatif."

Visiblement, cela lui a plu : rapidement, le jeune homme devient vice-président de l’ACEPB en charge de l’événementiel, puis s’engage pour la représentation des étudiants dans différentes instances universitaires, ainsi qu’en tant que vice-président de la FAGE (fédération des associations générales étudiantes), en charge des affaires sociales, pour l’année 2019/2020. "Il ne faut pas hésiter à pousser la porte des associations, même si on est timide…, recommande Paul. Pour les personnes introverties que je connais, cela leur a été extrêmement bénéfique pour la confiance en soi, l’aisance dans les interactions. Et on est toujours accompagné, il y a toujours une oreille pour nous écouter."

Engagez-vous en fonction de vos centres d’intérêt

Un sentiment partagé par Chloé, 22 ans. "Je suis arrivée à Lyon (69) sans connaître personne, se souvient la titulaire d’une licence en droit. Je me suis rendue à deux ou trois soirées seule, sur des sujets qui m’intéressaient : des événements participatifs avec des discussions, des débats et des ateliers. On y rencontre du monde facilement. Une semaine après une rencontre sur les thèmes du voyage et de l’immigration, je m’engageais !"

La jeune femme est bénévole depuis un an pour On the green Road, une association "d’éducation au changement" qui agit autour des voyages. Une expérience qui lui a permis de "gagner en estime de soi, d’aller vers les gens, d’oser parler en public". "Mon engagement m’a également encouragé à prendre plus d’initiative", ajoute-t-elle.

Lire aussi

Créez votre propre association étudiante

Et si vous ne trouvez pas votre bonheur parmi l’offre de votre campus, avec quelques amis, vous pouvez lancer votre propre association. Des structures comme Animafac peuvent vous accompagner dans la création. Renseignez-vous également du côté de votre région et de votre ville, certains services sont dédiés aux initiatives étudiantes. Avec parfois même des projets qui dépasseront le simple loisir.

"Depuis une dizaine d’années, on observe des projets nés dans des cadres étudiants qui deviennent des espaces de professionnalisation, note Claire Thoury. La Cravate solidaire, par exemple, était au départ une association montée par trois étudiants… C’est maintenant un réseau national reconnu, avec plein de salariés." Plus d’excuse pour ne pas vous y mettre !

Lire aussi

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !