1. Lifestyle
  2. Gérer son budget en voyage lorsqu’on est étudiant
Partenariat

Gérer son budget en voyage lorsqu’on est étudiant

Envoyer cet article à un ami
 // © Canvas
// © Canvas

Il s’agit d’être astucieux lorsque l’on part en voyage en tant qu’étudiant ! Heureusement, des bons plans existent pour rendre le séjour possible. Voici quelques astuces pour pouvoir passer de belles vacances sans finir endetté.

L’hébergement, la bête noire du budget vacances

Loger chez l’habitant ou en auberge de jeunesse sont souvent les options au meilleurs tarifs. L’application Couchsurfing est une autre alternative particulièrement économique puisque l’hébergement est sans frais. Choisir Couchsurfing est toutefois risqué car les annulations de dernière minute sont fréquentes. Sinon, pour trouver quelle est la meilleure solution d’hébergement possible, vous pouvez utiliser Cozycozy, comparateur de locations vacances et airbnb. La startup propose mêmes des offres gratuites, comme l’échange de maisons.

Choisir une destination peu coûteuse

Certaines destinations européennes sont idéales pour les étudiants fauchés telles que Lisbonne, Budapest ou Prague, pour n’en citer que quelque unes. Avant de choisir un lieu à visiter, il s’agit de vérifier le coût de la vie sur place. Se renseigner sur le prix d’un ticket de transport, sur le montant d’un repas ou d’une bière… Il est aussi intéressant de connaître le type d’ambiance urbaine au préalable. Dans certaines villes très actives telle que Berlin, les activités culturelles gratuites sont facilement accessibles.

Comment faire face aux frais bancaires ?

Pour payer par carte bancaire à l'étranger sans frais bancaires, nous conseillons les néobanques. Ces banques en ligne sont parfaitement encadrées par les lois européennes et la plupart ne facturent pas de frais sur les paiements par carte à l’étranger. Les retraits aux distributeurs peuvent aussi être sans frais selon la néobanque choisie et le montant du retrait.

Apprendre, s’amuser, découvrir… Sans dépenser

Admirer les monuments de l’extérieur, errer dans les ruelles, acheter une bouteille au supermarché au lieu de se rendre à un bar, participer à un free walking tour… Les activités économiques sont nombreuses. Discuter avec les locaux est aussi une manière de découvrir la culture sans se ruiner. Cela permet aussi de mieux connaître la ville et les bons plans qui vont avec.

Se déplacer pour pas cher

Faire du stop est une technique particulièrement bon marché mais peu fiable. Le covoiturage est plus coûteux mais cette option reste économique. L’inscription sur des sites tels que Blablacar ou covoiturage.com est rapide et sécurisé.

Pour partir en avion, la carte ISIC (international student identity card) donne droit à de nombreuses réductions sur les vols et est valable un an. N’importe quel étudiant peut l’obtenir pour seulement 12 euros. Les offres de dernières minutes sur les grands sites de voyage tels que Liligo ou skyscanner, permettent aussi de profiter de tarifs réduits.

Se restaurer sans se ruiner

Avant de partir, connaître le budget moyen d’un repas permet d’éviter les pièges à touristes. Les produits locaux, moins cher et plus frais que des produits importés sont à privilégier. Si la destination offre la possibilité de profiter d’un pique-nique, se ravitailler dans un supermarché local permet aussi de limiter les coûts.

Le petit-déjeuner est connu pour être le repas le plus important de la journée. Nous conseillons de débuter la journée par un repas copieux, surtout si il est compris dans l’offre d’hébergement. Enfin, dans certains pays, des tarifs préférentiels sont proposés selon l’horaire. Ainsi en Angleterre, un repas au restaurant coûte parfois moins cher à 18h qu’à 20h.