L’écoconsommation, le nouveau modèle des jeunes

Par L'Etudiant Fab, publié le 08 Février 2022
5 min

Dans le sillage de « youth for climate » les jeunes cherchent à consommer de manière plus responsable. Soucis d’écologie, mais aussi de santé et d’économie, ces jeunes optent désormais pour des choix plus responsables. Ils créent de nouvelles tendances et se tournent vers des solutions innovantes pour la vie quotidienne. Focus sur l’écoconsommation vue par la jeunesse.

Le souci du budget, au cœur du quotidien

Depuis le commencement des grèves pour le climat, les jeunes n’ont jamais autant montré de volonté à changer le monde. S’ils sont nombreux à vouloir consommer mieux, ils sont cependant plus réticents à consommer moins. Dès lors, le défi financier est un enjeu de taille à surmonter. Mais, si le budget est, parfois, un frein, ces jeunes restent innovants.

C’est dans le quotidien que le changement semble le plus lent à s’opérer. Avec leur budget, souvent réduit, les jeunes n’ont pas forcément la possibilité de faire valoir leur fibre écologique. Si la plupart souhaiterait faire d’autres choix, ils restent parfois contraints d’acheter le moins cher en lieu et place du plus écoresponsable. Cette tendance s’observe notamment au niveau de l’alimentation.

Tout n’est cependant pas perdu, car de nombreux jeunes ont déjà adopté une alimentation plus respectueuse de l’environnement. Fruits et légumes de saison et flexitarisme sont en effet au menu du jour. En diminuant la quantité de viande, sans l’exclure, ils participent ainsi à l’effort en vue d’une réduction des gaz à effet de serre. De même, les jeunes sont plus attentifs au bien-être animal et aux méthodes de culture plus saines.

Des déplacements plus intelligents

La recherche d’un meilleur équilibre entre confort et écologie existe depuis des années. C’est le cas, notamment, en ce qui concerne la mobilité. Ainsi, les jeunes ont été baignés dans une mouvance où l’aspect écologique et économique des déplacements était déjà des préoccupations sociétales. D’abord avec l’augmentation des carburants puis avec la crise environnementale, la mobilité a déjà été repensée par les générations précédentes.

Il n’est donc pas rare, que ces jeunes aient des habitudes de déplacement plus saines que celles de leurs parents ou grands-parents. Ils privilégient davantage la marche, le vélo ou les transports en commun pour leurs petits déplacements.

Ils font également plus facilement confiance aux nouvelles pratiques comme le covoiturage.

Certains franchissent un pas supplémentaire. Ils ne se contentent pas de suivre la tendance, mais y prennent pleinement part. Ces jeunes investissent alors dans ces moyens de transport plus écologiques comme un vélo électrique, une voiture hybride ou encore une trottinette à moteur. Un moyen d’agir concrètement pour la planète.

Des achats plus malins

Malgré leur bonne volonté, il faut noter que les jeunes, principalement la tranche des 18–24 ans, sont de très grands consommateurs. La grande majorité avoue être attirée par les produits innovants et les nouvelles technologies. Ils optent alors pour des achats malins, comme les soldes. Les raisons de ce choix sont purement financières.

Si la majorité des jeunes reste consumériste, leur manière de consommer, quant à elle, change. Ils optent volontiers pour des circuits courts et de la revalorisation. En effet, l’achat en seconde main a connu un véritable boum ces dernières années, grâce notamment à des applications innovantes et faciles d’utilisation. Les produits vendus par cette filière sont aussi de meilleure qualité, ce qui permet de redorer son blason.

Pour ceux qui ne souhaitent pas de seconde main, la solution se trouve dans les achats raisonnés. Lassés du « made in China » et de sa piètre qualité générale, certains jeunes décident de voir chaque achat comme un investissement, à la fois financier et écologique. Ils optent alors pour des produits de qualité, durables et intemporels. Cette tendance se distingue notamment dans le textile avec des vêtements classiques comme le costume pour homme ou le tailleur pour dame achetés sur mesure et dans des tissus résistants.

Depuis quelques années, les jeunes promeuvent le changement. Ils se sentent concernés par le devenir de la planète. Ils agissent alors en conséquence pour réduire leur empreinte tout en conservant leur confort. On voit alors éclore de nouveaux comportements. Le retour au rythme de la nature avec une alimentation plus locale, des déplacements moins polluants et l’achat de produits durables ou de seconde main en sont les plus éloquents exemples.

Articles les plus lus

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !