1. Lifestyle
  2. Malgré le confinement, les étudiants mobilisés pour la semaine du développement durable
En bref

Malgré le confinement, les étudiants mobilisés pour la semaine du développement durable

Envoyer cet article à un ami
Le site Internet du REFEED, étudiants, associations étudiantes et établissements proposent différentes actions en lien avec le développement durable. // © Capture d'écran refedd.org
Le site Internet du REFEED, étudiants, associations étudiantes et établissements proposent différentes actions en lien avec le développement durable. // © Capture d'écran refedd.org

Elle devait faire l’objet de manifestations et de rencontres entre les étudiants mais cette année, en raison de la crise sanitaire, la semaine étudiante du développement durable, qui a lieu du 6 au 12 avril, se tient par écrans interposés. Objectif : sensibiliser les étudiants aux enjeux environnementaux en mettant à disposition des ressources très différentes les unes des autres.

Organisée tous les ans depuis 2015, la semaine étudiante du développement durable se tiendra exceptionnellement à distance en 2020. "C’était compliqué parce que tout s’est décidé dans la précipitation, mais on ne voulait pas gâcher les initiatives déjà prévues depuis plusieurs mois", explique Loïc Ingea, responsable Campus au REFEDD (réseau français des étudiants pour le développement durable).

Au vu des circonstances, l’événement est même prolongé. Plutôt que de s’étaler sur une semaine entière, du 6 au 12 avril, les actions pourront se poursuivre jusqu’au 24 avril.

Lire aussi : Biodiversité : avec leurs associations écolos, ces étudiants voient la vie en vert

Profiter du confinement pour s’informer

Sur la plateforme du REFEDD, les étudiants, les associations étudiantes et les établissements peuvent proposer différentes actions en lien avec le développement durable. Depuis le 23 mars, plus de 160 événements sont proposés aux étudiants. "Avec Internet, il n’y a pas de frontières, les contenus sont donc accessibles à tous, précise Loïc Ingea. C’est d’autant plus important pendant cette période de confinement. Cela permet aux étudiants de penser à autre chose."

Débats, conférences, recettes, tutos, jeux, concours… Les idées ne manquent pas. Tous les soirs, une jeune diplômée met en ligne une websérie où elle présente des "entreprises à mission sociale ou environnementale". D’autres étudiants préparent un serious game à distance sur la gestion des ressources. "Je ne sais pas du tout comment ils vont faire, ce sera la surprise !" avoue le responsable du REFEDD.

Finalement, toutes les actions qui devaient initialement se tenir en présentiel ont réussi à trouver preneur. "Une association voulait organiser une journée dédiée à la permaculture. Elle a donc décidé de mettre en ligne une fiche pratique très détaillée pour expliquer le processus. On fait des compromis !"

Lire aussi : Confinement : les associations étudiantes se bougent pendant la crise sanitaire

Toutes les initiatives sont bonnes à prendre

La semaine du développement durable reste avant tout un événement par et pour les étudiants eux-mêmes. L’objectif est de valoriser les différentes actions menées pendant l’année et surtout d’échanger sur les pratiques liées à la transition écologique et à l’environnement. Les organisateurs vous encouragent donc à participer et à proposer vos propres initiatives. "Cela peut être autour du développement durable au sens large du terme, indique Loïc Ingea. On aimerait par exemple aborder davantage la question du bien-être sur la plateforme."

Simple spectateur ou acteur, vous avez jusqu’au 24 avril pour vous décider. Les différents contenus resteront accessibles après cette date sur le site du REFEDD.

Lire aussi : Confinement : comment apporter son aide en tant qu'étudiant ?