Les feux de voiture : quels feux utiliser dans quelles conditions ?

Par L'Etudiant Fab, publié le 18 Mars 2021
5 min

Dans bon nombre de questions du Code, vous aurez à choisir les feux d’éclairage à utiliser. Impossible d’y échapper non plus quand vous allez commencer à conduire. Voici donc un point rapide pour savoir en un clin d’œil quels feux vous devez utiliser et dans quelles conditions, que ce soit sur la route ou à l’épreuve du Code.

Au sommaire :

1. Les feux de position
2. Les feux de croisement
3. Les feux de route
4. Les feux de brouillard
5. Quels feux utiliser dans quelles conditions : en bref !

1. Les feux de position

Environ 9 600 personnes par mois recherchent le terme « feu de position » sur Google. Il semblerait que l’utilité de ce feu ne soit pas encore très claire pour tout le monde. Regardons ce que dit le Code de la route à ce sujet.

Les feux de position, aussi appelés « veilleuses », sont visibles jusqu’à 150 mètres. Par conséquent, ils permettent d’être mieux vu, mais pas d’éclairer la route. Ils sont donc à utiliser en fin de journée en agglomération, lorsqu’il fait gris ou qu’il y a un peu de brouillard. Les feux de position peuvent être utilisés seuls ou accompagnés des feux de croisement, soit parce que vous avez aussi besoin d’éclairer la chaussée, soit parce que les conditions météo réduisent considérablement la visibilité. Les feux de croisement deviennent seulement obligatoires la nuit, car les feux de position ne suffisent pas. En ville, il est possible d’utiliser les feux de position seuls la nuit, mais cela n’est pas recommandé.

Attention : les feux diurnes peuvent remplacer les feux de position le jour, mais n’étant présents que sur certains modèles de voiture, ils ne sont pas obligatoires.

2. Les feux de croisement

Les feux de croisement permettent de mieux voir la route en plus d’être mieux vu. Leur portée est de 30 mètres. Ils sont obligatoires à l’aube, dans les tunnels, la nuit (en l’absence d’éclairage public) et, comme évoqué précédemment, en journée dès lors que la visibilité est inférieure à 200 mètres à cause des conditions météorologiques. Ce sont les feux les plus utilisés. Donc dans le doute, mettez vos feux de croisement, vous avez toutes les chances d’avoir raison !

3. Les feux de route

Les feux de route sont les plus puissants, ils permettent d’éclairer la chaussée à au moins 100 mètres. Ils ne doivent être utilisés que de nuit lorsque la voie de circulation n’est pas éclairée et qu’aucun véhicule ne se trouve devant vous ou n’arrive en face de vous, au risque de les éblouir.

4. Les feux de brouillard

Ceux-là, tout le monde les déteste, parce que l’on ne sait jamais quand les utiliser. Et pour ajouter un peu de panique à la confusion, on se rappelle vaguement quelqu’un nous dire de ne jamais les utiliser dans une circonstance bien précise, au risque d’aveugler tout le monde.

Les feux de brouillard avant ne sont pas toujours présents sur les voitures, leur utilisation ne peut donc pas être obligatoire, mais il est recommandé de les utiliser avec les feux de croisement quand les conditions météorologiques réduisent considérablement la luminosité et la visibilité (forte pluie, fortes chutes de neige et fort brouillard).

Il est obligatoire d’avoir au moins un feu de brouillard arrière et il doit être utilisé en cas de brouillard ou de neige réduisant la visibilité à moins de 100 mètres, mais J-A-M-A-I-S lors de forte pluie, car il est trop éblouissant. Il doit uniquement être utilisé dans les deux éventualités évoquées. En cas d’utilisation abusive des feux de brouillard arrière, vous risquez 135 euros d’amende.

5. Quels feux utiliser dans quelles conditions : en bref !

  • Le jour, lorsque la visibilité n’est pas optimale : feux de position seuls ou possibilité d’utiliser les feux de croisement, mais ce n’est pas obligatoire.
  • Dans un tunnel, à l’aube ou la nuit : les feux de croisement (obligatoires, sauf en ville).
  • La nuit sur une voie non éclairée + pas de véhicule devant ni en sens inverse : feux de route obligatoires.
  • Le jour ou la nuit + fort brouillard ou neige réduisant la visibilité à moins de 100 mètres : feux de croisement + feux de brouillard arrière (obligatoire) et avant (optionnel).
  • Le jour ou la nuit + forte pluie causant une visibilité réduite : feux de croisement + brouillard avant, mais pas de feux de brouillard arrière, au risque de tuer tout le monde.

Pour les questions du Code, ne vous faites pas avoir, les seules obligations sont d’utiliser :

  • Les feux de croisement la nuit et dans les tunnels.
  • Les feux de route la nuit sur les chaussées non éclairées, seulement si aucun véhicule ne vous précède ou n’arrive en face. Autrement, vous restez en feu de croisement.
  • Le feu de brouillard arrière en cas de visibilité réduite à moins de 100 mètres, causée par une forte chute de neige ou du brouillard.
  • Et de ne pas utiliser les feux de brouillard arrière en cas de forte pluie.

Le reste est une préférence ou une possibilité. Avant de répondre, faites donc bien attention à l’intitulé de la question pour identifier rapidement si l’on vous demande ce qui est obligatoire (« dans cette situation, je dois ») ou ce qui est possible ou préférable (« dans cette situation, je peux »).

Articles les plus lus

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road