1. Lifestyle
  2. Les lycéens dans la rue
  3. Manif profs-parents-lycéens : des signes d’essoufflement

Manif profs-parents-lycéens : des signes d’essoufflement

Envoyer cet article à un ami
Environ 18.400 enseignants, de lycéens et de parents d’élèves ont manifesté en France samedi 24 mai 2008 contre la politique éducative du gouvernement, et notamment les 11.200 suppressions de postes prévues à la rentrée. A Paris, ils étaient 4.000 selon la police, 7.000 selon les organisateurs. Des chiffres en baisse, au grand dam des syndicats… "La mobilisation est effectivement plus faible, c'est indéniable, mais elle s'explique par le fait qu'il s'agit de la quatrième journée d'action en 10 jours", a déclaré Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU (majoritaire dans l'Education) à l'AFP. Pourtant, la journée avait été organisée un samedi pour que tout le monde puisse y participer. "Elèves, parents, profs, même combat", scandait du reste le cortège. Le temps, maussade, y est peut-être également pour quelque chose ?

Stop ou encore ?

Le mouvement a été impulsé par les principaux syndicats et fédérations de l’Education (FSU, UNSA-Education, UNL, FIDL, UNEF, FCPE…). Leurs représentants se sont retrouvés en tête de cortège. Selon l’AFP, Jack Lang, l’ancien ministre socialiste de l'Education nationale, était également présent au départ de la manifestation.
De son côté, Xavier Darcos, l’actuel ministre, avait tenté de calmer le jeu dans la semaine, par exemple, en annonçant une "feuille de route" sur la réforme du lycée ou en signant un protocole d’accord sur la rénovation de la voie professionnelle*.
Les réponses apportées seront-elles suffisantes pour contenter les manifestants ? Les fédérations de l’Education ont décidé de se réunir mardi 27 mai 2008 pour en décider.


*Cet accord a notamment pour but de "hausser le niveau général de formation en développant fortement l'accès au baccalauréat professionnel en trois ans" (au lieu de quatre actuellement).


Virginie Bertereau (avec l’AFP)
Sommaire du dossier
Retour au dossier Manifs lycéens/profs : la trêve des examens Manif profs-parents-lycéens : des signes d’essoufflement Manifs : les profs reprennent le flambeau Manifs lycéennes : le bouquet final ? Xavier Darcos : « Les manifestations ne servent à rien » Manifs des lycéens : c’est la rentrée Mouvement lycéen : les élèves de la zone B prennent la relève des Franciliens Les Parisiens en vacances, les lycéens de province se mobilisent Opération coup de poing de lycéens Un air de révolte chez les lycéens Les lycéens ne cèderont pas Ça monte, ça monte... Voltaire en grève La jeunesse est dans la rue !