1. Migrants : les lycéens se mobilisent
Décryptage

Migrants : les lycéens se mobilisent

Envoyer cet article à un ami
Laura, en terminale L au lycée Jean-Renoir de Bondy (93), participe à des rassemblements en soutien aux migrants. // © Photo fournie par le témoin
Laura, en terminale L au lycée Jean-Renoir de Bondy (93), participe à des rassemblements en soutien aux migrants. // © Photo fournie par le témoin

Face à la précarité des migrants qui arrivent en Europe, les lycéens se mobilisent. Collectes de vêtements, participations à des rassemblements, organisation de conférences… L’Etudiant est allé à la rencontre de trois d’entre eux. Témoignages.

Ils sont en première ou en terminale et ont décidé d'agir pour les migrants, chacun à sa manière. Nathan va à leur rencontre chaque soir "pour qu'ils sachent que nous sommes solidaires". Adèle organise des conférences "pour éveiller les consciences" de ses camarades, quant à Laura, elle collecte des vêtements et participe à des rassemblements de soutien.

 

Nathan, en terminale L au lycée autogéré de Paris

"J'habite à côté de la mairie du XVIIIe arrondissement dont le parvis est occupé par des demandeurs d'asile en attente. Ils n'ont pas de logements, ne mangent pas à leur faim… Je leur apporte des couvertures, et de quoi manger. Je parle aussi beaucoup avec eux. C'est important qu'ils se sentent soutenus et qu'ils sachent que nous sommes solidaires.

"Je parle beaucoup avec les migrants"

J'ai également rédigé un tract avec d'autres lycéens dans lequel nous tentons de répondre aux principales questions que se posent nos camarades : qui sont ces migrants ? D'où viennent-ils ? Pourquoi un tel afflux ? Quelles différences entre migrants économiques et réfugiés politiques ? Les migrants sont-ils une menace pour la France ? L'idée est de susciter le débat. Nous distribuons ces tracts à la sortie des lycées."

 

Adèle, en terminale ES au lycée Buffon de Paris

"Beaucoup de lycéens se sentent peu concernés par la question des migrants, le plus souvent par manque d'informations. Pour les y sensibiliser, je vais faire venir dans mon lycée, un responsable d'une association. Il nous expliquera d'où viennent les migrants, quels sont leurs droits et ce qu'ils peuvent nous apporter. L'objectif est que chacun comprenne bien qu'ils ne représentent pas une menace.

"Il faut sensibiliser les jeunes à la question des migrants"

Je participe également aux différents rassemblements qui sont organisés à Paris en soutien aux migrants. J'essaye d'emmener avec moi d'autres élèves du lycée. Ces rassemblements sont importants car ils montrent que nous, les jeunes, sommes solidaires. Ils sont aussi un moyen de faire pression sur le gouvernement pour que la France en accueille davantage."

 

Laura, en terminale L au lycée Jean-Renoir de Bondy, 93

"Depuis la publication de la photo du petit Aylan retrouvé mort sur une plage turque alors qu'il tentait de fuir la guerre avec sa famille, je participe à des rassemblements de soutien aux migrants.

"Je collecte des vêtements"

Parallèlement, j'ai pour projet d'aller à leur rencontre et de faire 'un journal' que j'afficherai au lycée et dans lequel je raconterai leur quotidien.”