1. Humoriste : son nom est Stotz, Yann Stotz

Humoriste : son nom est Stotz, Yann Stotz

Envoyer cet article à un ami

Spectacle de danse, spectacle sportif, spectacle acoustique, spectacle de clown... Il y en a pour tous les goûts. Et c'est pour cela que notre sélection vaut le détour. N'hésitez pas à donner votre avis.

Occuper la scène, c’est le cas de le dire. Si jeune, et déjà si bon. Lancé très tôt dans ce bain, Yann Stotz parodie tout ce qui bouge pendant ses années lycée. Une caméra et quelques amis, et voici un terrain de jeu idéal pour ce cerveau bouillonnant d’idées.

Du non-sens à l'anglaise

A 18 ans, il quitte sa province (Metz), bien décidé à conquérir Paris. Le talent et les références (Monty Python, Franck Sinatra, Jerry Lewis, Peter Sellers) sont là, les rencontres feront le reste, au gré des scènes ouvertes auxquelles il participe. Il ne fait pas juste de l’humour, il se permet de mélanger les genres. Rêvant d’être crooner, il chante sur scène. Se souvenant des grandes heures du cinéma muet, il mime les situations les plus rocambolesques. Influencé par l’humour anglais, il mêle jeux de mots et non-sens dans ses sketchs. Puis mélange tout cela en un show original, à l’heure où tout le monde s’engouffre dans le sillon du " stand-up ".

Un maximum de scènes, pour se former

" Juste Pour Rire ", la célèbre structure qui produit les meilleurs humoristes, ne s’y est pas trompée. Elle a signé Yann dans son écurie il y a trois ans, lui a fait enchaîner un maximum de scènes, à Paris puis en tournée en France, afin qu’il peaufine son écriture, son jeu, son style. Gérard Sibelle, le détecteur de talents de l’entreprise, voit en lui LE futur grand. Pas évident de tenir la pression, mais le garçon a d’autres choses à penser : participation au show de Florence Foresti, un long-métrage tourné avec des amis, l’animation des plateaux d’humoristes dans un théâtre parisien, des court-métrages et séries pour la télé et Internet…

Pour lui, la notion de plaisir est primordiale. Pour lui, mais aussi pour le public. Sa parodie de James Bond est déjà un carton sur Dailymotion. Ses passages télé (France 2, France 4) sont très appréciés. Sur scène, en plus de James Bond, il fait côtoyer Henri Dès, " Les Feux de l’Amour ", les péplums, le prince charmant, et les arrose de son ironie et de son cynisme, avant de s’imaginer dans quelques années, toujours sur scène, dans un sketch où il fait le " spectacle de trop ", celui qui ne fait plus rire. Gageons qu’il en est loin…

Découvrez le sketch "Devenez James Bond"


" Yann Stotz, Le show ". A 20 h, du mardi au samedi, au Théâtre de Dix Heures : 36, boulevard de Clichy, 75018 Paris. M° Pigalle.

Stéphane Moret
Sommaire du dossier
Retour au dossier Salomé Lelouch, directrice de théâtre Humoriste : son nom est Stotz, Yann Stotz L'art s'installe au Centquatre Tzig'n Jazz, premier festival roumain Du beau monde aux Nuits de Fourvière