Les notions du Code de la route à apprendre par cœur

Par L'Etudiant Fab, publié le 18 Mars 2021
8 min

Si la plupart des questions de l’examen du Code vous demandent d’observer et de réfléchir, quelques autres portent sur des notions ou des chiffres à connaître par cœur. Autrement dit, vous ne pouvez pas deviner la réponse. Pas de panique, nous vous avons préparé deux fiches de révision de tous les points à retenir. Vous n’avez plus qu’à les apprendre par cœur !

Au sommaire :

1. Tour d’horizon des notions de Code à connaître par cœur
2. Infractions et sanctions prévues au Code de la route
3. Limitations de vitesse
4. Calcul des distances de sécurité, de freinage et de réaction

1. Tour d’horizon des notions de Code à connaître par cœur

Dans cette première fiche de révision, nous avons réuni les principales infractions au Code de la route et leurs sanctions. Nous verrons également les limites de vitesse et le calcul des distances de sécurité, de réaction et de freinage. Notre deuxième fiche de révision abordera les points essentiels sur la mécanique (feux, boîte automatique, aide à la conduite, pneus, etc.), les premiers secours et l’éco-conduite. Nous vous donnerons également les statistiques à connaître et les règles pour le transport des enfants. Une fois que vous aurez parcouru ces fiches, profitez d’un accès gratuit à nos tests de Code pour évaluer vos connaissances.

2. Infractions et sanctions prévues au Code de la route

Il existe deux types d’infractions au Code de la route : les contraventions et les délits. Cinq classes de contraventions regroupent les infractions de plus en plus graves de la classe 1 à la classe 5. Les délits représentent les infractions les plus graves et entraînent une comparution au tribunal. Voici les infractions et les sanctions à connaître pour l’examen.

> Non-présentation des documents obligatoires du véhicule

Permis et carte grise : contravention de 1re classe (11 €)
Attestation ou certificat d’assurance : 2e classe (35 €)
Pour la non-présentation dans les cinq jours : 4e classe (135 € par papier)

> Non-port de la ceinture de sécurité

Conducteur : contravention de 4e classe (135 €), 3 points
Passager mineur : 4e classe (135 €) pour le conducteur
Passager majeur : 4e classe (135 €), pas de retrait de points

> Stationnement très gênant ou dangereux

Arrêt ou stationnement gênant : contravention de 2e classe (35 €)
Arrêt ou stationnement sur emplacement handicapé : 4e classe (135 €)
Arrêt ou stationnement très gênant : 4e classe (135 €)
Arrêt ou stationnement dangereux : 4e classe (135 €), 3 points

> Non-respect des règles de circulation du Code de la route

Conduite mettant en danger les autres usagers (non-respect des distances de sécurité, franchissement d’une ligne continue, dépassement dangereux, changement de direction sans avertir) : contravention de 4e classe (135 €) et 3 points, sauf pour le clignotant (35 €). Peine complémentaire possible : trois ans maximum de suspension de permis.

Non-respect de la priorité (feu rouge, stop, cédez le passage, priorité à droite, sens interdit) : contravention de 4e classe (135 €), 4 points. Peine complémentaire possible : trois ans maximum de suspension de permis.

> Utilisation du téléphone

Utiliser un téléphone ou des oreillettes : contravention de 4e classe (135 €), 3 points.

Téléphone en main en commettant une autre infraction : rétention et suspension de permis de six mois maximum.

> Dépassement des limitations de vitesse

Inférieur à 20 km/h : contravention de 3e classe (68 €), 1 point
Inférieur à 20 km/h en ville : 4e classe (135 €), 1 point
De 20 à 29 km/h : 4e classe (135 €), 2 points
De 30 à 39 km/h : 4e classe (135 €), 3 points
De 40 à 49 km/h : 4e classe (135 €), 4 points
Supérieur à 50 km/h : comparution au tribunal, 1 500 € d’amende, 6 points

> Alcoolémie au-dessus de la limite ou utilisation de stupéfiants

Égal ou supérieur à 0,2 g/l pour le permis probatoire : 4e classe (135 €), 6 points De 0,5 g/l à 0,8 g/l : 4e classe (135 €), 6 points et suspension du permis de trois ans maximum De 0,8 g/l à 0,8 g/l : c’est un délit ; 6 points. Jusqu’à 4 500 € d’amende, trois ans d’annulation de permis et deux ans d’emprisonnement. Stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Le véhicule est immobilisé, sauf si un passager est en état de conduire.

> Entrave à la circulation (délit)

4 500 € d’amende et deux ans d’emprisonnement maximum ; 6 points ; Peine complémentaire possible : suspension du permis pendant trois ans maximum, mise en fourrière, etc.

> Refus d’obtempérer (délit)

7 500 € d’amende et un an d’emprisonnement maximum ; 6 points ; Peine complémentaire possible : suspension de permis de trois ans maximum et obligation de suivre un stage de sensibilisation.

> Délit de fuite (délit)

75 000 € d’amende et trois ans d’emprisonnement maximum ; 6 points ; Peine complémentaire possible : jusqu’à cinq ans de suspension de permis.

> Conduite sans permis (délit)

15 000 € d’amende et un an d’emprisonnement maximum. Peine complémentaire possible : confiscation du véhicule, intérêt général, interdiction de conduire pendant cinq ans, etc.

> Défaut d’assurance (délit)

3 750 € d’amende, confiscation du véhicule ou suspension de permis. Peine complémentaire possible : intérêt général, et dommages et intérêts si le conducteur est responsable d’un accident.

3. Limitations de vitesse

Les limitations maximales de vitesse sont différentes pour les jeunes conducteurs et les conducteurs confirmés et elles varient en fonction des voies de circulation et des conditions météorologiques. Si un panneau de limitation se trouve sur votre route, c’est elle qui prime sur la règle générale.

Autoroute
130 km/h pour les conducteurs confirmés avec des conditions normales.
110 km/h pour les permis probatoires ou pour les conducteurs confirmés par temps de pluie.
50 km/h pour tout le monde lorsque la visibilité est < à 50 mètres.

Routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central
110 km/h pour les conducteurs confirmés avec des conditions normales.
100 km/h pour les permis probatoires ou pour les conducteurs confirmés par temps de pluie.
50 km/h pour tout le monde lorsque la visibilité est < à 50 mètres.

Autres routes ou sections de route avec deux voies de circulation pour le même sens
90 km/h pour les conducteurs confirmés avec des conditions normales.
80 km/h pour les permis probatoires ou pour les conducteurs confirmés par temps de pluie.
50 km/h pour tout le monde lorsque la visibilité est < à 50 mètres.

Routes à double sens sans séparation centrale
80 km/h : pour tout le monde et par tous les temps.
50 km/h pour tout le monde lorsque la visibilité est < à 50 mètres.

En ville
50 km/h pour tout le monde.

4. Calcul des distances de sécurité, de freinage et de réaction

Distance de sécurité

Pour trouver la bonne, il faut multiplier le chiffre des dizaines de km/h par six. Si je roule à 50 km/h, je dois laisser 30 mètres (5 × 6) de sécurité avec le véhicule qui me précède. Sur autoroute, comptez deux traits de bande d’arrêt d’urgence.

Distance parcourue pendant le temps de réaction

Il se passe une seconde entre un évènement et ma réaction. Pour calculer la distance parcourue pendant ce temps, il faut multiplier le chiffre des dizaines de km/h par trois. Si je roule à 50 km/h, j’aurais parcouru 15 mètres (5 × 3) avant de réagir à la vue d’un obstacle. Si je suis dans un état altéré (alcool, fatigue, médicament, etc.), j’ai besoin de deux à trois secondes pour réagir.

Distance d’arrêt = distance parcourue pendant le temps de réaction + distance de freinage

Pour trouver la distance d’arrêt, il faut multiplier le chiffre des dizaines de km/h par lui-même. Si je roule à 50 km/h, ma distance de freinage sera de 25 mètres (5 × 5). J’aurais donc parcouru 25 mètres entre le moment où j’aperçois l’obstacle et l’immobilisation de mon véhicule.

Articles les plus lus

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road