1. Lifestyle
  2. Lipdubs : le palmarès des vidéos étudiantes qui buzzent
  3. Lipdubs : 5 lycéens donnent leur avis sur ces vidéos étudiantes

Lipdubs : 5 lycéens donnent leur avis sur ces vidéos étudiantes

Envoyer cet article à un ami

Si vous tapez le nom d'une école dans Google, la première vidéo que vous trouverez sera sans doute son "libdub". Véritable outil d'autopromotion pour les établissements, ces vidéos mettant en scène leurs étudiants se banalisent dans l’enseignement supérieur et totalisent parfois 10 à 100 fois plus de vues que l’effectif total de l’école ! Lesquelles "buzzent" le plus et qu'en pensent les lycéens, principales cibles de cette communication "virale". Enquête.Des centaines de milliers de visionnages : c'est ce que certains libdubs totalisent en quelques mois de mise en ligne. Nous avons voulu savoir, dans le détail, lesquelles étaient les plus vues via Youtube et Dailymotion. Voici un top 10 toutes filières confondues, suivis d'un palmarès par type d'établissements : école de commerce, école d’ingénieurs, université. Résultat : les business schools, meilleures élèves de la communication virale, prennent la tête du classement aux 3 premiers rangs (HEC, EM Lyon, ESCP Europe). Commerce ou ingénieurs, les établissements les plus prestigieux trustent une fois encore le haut du palmarès. Avec quelques surprises tout de même…

Lycéens, Juliette, Camille, Mathieu, Valentin et Jimmy s’apprêtent à choisir leur voie dans l’enseignement supérieur. Les lipdubs, ils en avaient vaguement entendu parler. Nous leur avons présenté celui d’HEC, numéro 1 de notre palmarès, celui des élèves ingénieurs des Mines de Douai et la très récente vidéo de BEM (Bordeaux école de management). Leurs réactions.


Juliette, 18 ans, en terminale S au lycée français de Sydney
"C'est rassurant vis-à-vis de l’état d’esprit dans le supérieur"


"Le principe du lipdub me plait, ça bouge beaucoup, c’est dynamique et surprenant. Même si les vidéos sont longues, on ne s’ennuie pas parce que l’action est pimentée par de nombreux gags comme dans le LipDub des Mines de Douai lorsque des étudiants font de la luge dans les escaliers. Le playback n’est pas toujours très synchro mais qu’importe, l’essentiel est de voir les étudiants faire preuve d’un grand esprit collectif. Le buzz de BEM, pour sa part, est impressionnant par la qualité des images et très intriguant sur le début lorsque l’on ne sait pas encore à quoi s’attendre. Mais cette vidéo de 2 minutes aurait été lassante si elle durait plus longtemps.

Je trouve ces lipdubs rassurants vis-à-vis de l’état d’esprit dans le supérieur. Je me suis inscrit en 1ère année de médecine à Montpellier. Certains amis m’ont dit "tu vas voir, l’ambiance des études c’est l’horreur, le stress, la compétition". Ces vidéos montrent les comportements très humains, d’une communauté d’étudiants qui ont envie de s’éclater et de partager un bon moment ensemble. Elles attestent d’une bonne entente et d’une grande coordination ne serait-ce que pour l’organisation du tournage. Je soutiens la plupart des projets étudiants, qui sont toujours enrichissants et nous apprennent à mieux nous connaître les uns les autres."

Valentin, 17 ans, en première S à Cugnaux (Haute-Garonne)
"Est-ce vraiment normal que les écoles se la jouent “camp de vacances” ?"


"Ces vidéos me laissent un sentiment partagé. Dans un 1e temps, je suis séduit par l’image accueillante qu’elles renvoient. Les sourires ont l’air authentiques. Ces lipdubs témoignent d’une bonne ambiance et sous-entendent une activité associative forte au sein des écoles. J’imagine qu’il faut une organisation solide pour ces tournages et que les étudiants font preuve d’une grande coordination. J’apprécie enfin le passage avec les drapeaux dans le LipDub des Mines de Douai, qui fait très international. Voilà pour l’aspect attractif.

Dans un 2e temps, je me dis "est-ce vraiment normal que les écoles se la jouent “camp de vacances” ?". Pas sûr. Ces vidéos décrédibilisent le sérieux des établissements et de leurs formations. Dernier reproche : ça fait trop marketing. Un manque de naturel qui me fait ressentir une certaine gêne. Je trouve par exemple le directeur d’HEC, au début de leur lipdub, ridicule.

Enfin, ce que je ne remets pas en cause c’est la légitimité de communiquer sur le Web. Ils ont raison, c’est l’avenir. Peut-être qu’un jour j’intègrerai une école d’ingénieurs. S’ils me demandent de participer à un lipdub, je le ferai. Je ne vois pas de raison de me désolidariser du groupe. Mais pour que je sois vraiment enthousiaste, il faudrait que ce soit un clip plus original et élaboré comme celui de BEM, par exemple."


Jimmy, 19 ans, en terminale S à Pézenas (Hérault)
"Il serait insensé de se baser sur les lipdubs pour son orientation"


"J’ai aimé ces vidéos et les enchaînements de chorégraphies qu’elles mettent en scène. Surtout celle de BEM, où il y a le plus de monde, avec la meilleure musique et la mieux filmée. A l’inverse, celle des Mines de Douai fait trop "amateur". Que dire de plus que ces vidéos m’ont amusé 5 minutes ? S’il y a derrière cela une démarche marketing de la part des établissements, je doute fortement de son efficacité. J’ai vu 2 ou 3 garçons courir, un étudiant passer avec un ballon de rugby, j’ai souri mais cela ne va pas plus loin.

D’accord, elles distillent quelques infos et permettent de mieux percevoir les infrastructures notamment, mais il serait insensé de se baser là-dessus pour son orientation. Ce n’est pas parce que je vois plein de drapeaux dans le LipDub des Mines de Douai que je dois en conclure que cette école est plus internationale qu’une autre. Ce serait trop facile. Dernière remarque, lorsqu’on fini de visionner un libdub on n’a même pas de lien vers le site de l’école. Cela aurait été la moindre des choses s’ils voulaient attirer du monde."


Camille, 16 ans, en terminale S au lycée français de Sydney
"Ces étudiants parviennent à communiquer leur fierté d’appartenir à une école de prestige"

"Je suis assez fan du lipdub d’HEC, qui est la vidéo la plus naturelle, à la fois légère et chaleureuse. Ces étudiants ont beau être dans une école très réputée, ils ne se prennent pas au sérieux et on sent qu’ils s’éclatent. J’apprécie beaucoup ce penchant pour l’autodérision. Il s’avère que j’ai déjà rencontré l’un des figurants de ce lipdub et j’ai retrouvé dans la vidéo la même habilité que j’avais perçu dans son discours : sans jamais trahir une certaine humilité, ces étudiants parviennent à communiquer leur fierté d’appartenir à une école de prestige.

Côté technique, même si la caméra tremble et ne fait pas très pro, les plans sont bien choisis. Leur lipdub à le mérite de varier les prises de vues sur le campus contrairement à d’autres, qui ne montrent rien d’autre que les couloirs. Ce genre de spots, relativement répétitifs, deviennent vite barbants s’ils manquent d’originalité.

S’ils ne donnent aucune info sur la qualité de la formation, on peut tout de même considérer les lipdubs comme un indicateur, parmi d’autres, de l’ambiance étudiante et de la vie associative au sein d’une école ou d’une université. A moins de vraiment ne pas m’y plaire, quand je serais dans le supérieur, j’aurai envie de m’investir dans la promo de mon établissement."

Mathieu, 17 ans, en première STI à Agde (Hérault)
"Preuve que même s’ils se copient un peu, les étudiants sont créatifs et de bonne volonté"


"Je connaissais les lipdubs des entreprises, mais je ne connaissais pas les lipdubs étudiants. Ces vidéos répondent, avant tout, au besoin de s’éclater entre potes, de s’amuser et de décompresser des études. Les chorégraphies, les costumes, les musiques et les mises en scène sont bien réalisées, de façon très professionnelle parfois. Sans jamais trahir l’ambiance sympa et décontractée. Mon coup de cœur va au LipDub des Mines de Douai, rempli d’humour et de nombreuses péripéties bien ficelées. Preuve que même s’ils se copient un peu, les étudiants sont créatifs, plein d’imagination et de bonne volonté. Pour ma part, je me demande si je ne serais pas un peu trop timide pour participer, devant une caméra, à ce genre d’exercice."

En savoir plus


Propos recueillis par Flavien Bascoul
Juillet 2010
Sommaire du dossier
Retour au dossier Lipdubs : les 5 clés du succès Lipdubs : 5 lycéens donnent leur avis sur ces vidéos étudiantes