Par Simon Mauvieux, publié le 09 Octobre 2022
6 min

Elles sont nombreuses et parfois méconnues, les aides au logement peuvent grandement soulager le budget des étudiants — notamment leur loyer —, alors que se loger coûte de plus en plus cher. L’Etudiant vous propose d’y voir plus clair sur les aides auxquelles vous pourriez prétendre.

En 2021, 25% des jeunes n’ont pas demandé les aides qu’ils auraient pu toucher. Et c’est compréhensible : il n’existe aucun guichet unique rassemblant l’ensemble des aides pour les étudiants. Caf, Action logement, Crous, les interlocuteurs sont multiples et les démarches parfois fastidieuses.

La caution et les garants : deux aides au logement précieuses

La recherche d'un logement étudiant est souvent un moment compliqué à cause de certaines conditions. Il est parfois difficile de réunir l’argent d’un dépôt de garantie ou de disposer dans son entourage de garants répondant aux exigences des propriétaires.

Si vous êtes dans ce cas, et selon certaines conditions, deux solutions existent. Pour le paiement de la caution, le dispositif Loca-Pass vous permet d’obtenir un prêt à taux zéro remboursable sous 25 mois. Pour en bénéficier, il faut être étudiant boursier au moment de la demande, ou avoir un CDD ou une convention de stage d’au moins trois mois en cours.

Lire aussi

Pour avoir un garant, l’organisme Action Logement propose la garantie Visale. Dans ce cadre, l’État se porte garant de votre logement et permet de renforcer votre dossier auprès de votre propriétaire. En cas de difficulté financière et d’impossibilité de payer son loyer, le dispositif permet la prise en charge de 36 impayés pour le parc locatif privé, et neuf pour le parc social.

APL et ALS, des aides au loyer qui font du bien

Ce sont les aides les plus communes pour payer son loyer. L’APL (aide personnalisée au logement) concerne les étudiants habitant dans un logement conventionné, comme un logement social ou Crous. L’ALS (allocation de logement à caractère social) concerne tous les autres types de logements non conventionnés, c’est-à-dire la majorité des logements locatifs privés.

Lire aussi

Pour obtenir ces aides (de 100 à 250 euros pour une personne seule), rendez-vous sur le site internet de la Caf. Un simulateur vous permettra de connaître le montant de l’aide en fonction de votre situation. On vous conseille de lancer la demande dès la signature de votre bail, le premier versement interviendra un à deux mois après le dépôt du dossier.

Mobili-Jeune, un dispositif spécifique pour les alternants

Si vous êtes alternant — en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation — et que vous avez moins de 30 ans, l’aide Mobili-Jeune est faite pour vous. D’un montant de 10 à 100 euros, elle est cumulable avec les APL et ALS et dure jusqu'à trois ans, pour vous aider à payer votre loyer.

Lire aussi

Le chèque énergie pour les étudiants boursiers ou fiscalement indépendant

Cet hiver, les factures d’électricité et de gaz devraient augmenter de 15%, soit environ 20 euros de plus par mois. Si vous êtes boursier ou fiscalement indépendant (vous avez déjà réalisé votre déclaration de revenus aux impôts), vous avez déjà reçu un chèque énergie en début d’année.

Lire aussi

Un nouveau chèque vous sera envoyé à la fin de l’année 2022 d’un montant de 100 ou 200 euros. N’oubliez pas de suivre les indications dans le courrier pour l’activer, cela ne se fait pas automatiquement.

Des aides d'urgence pour les étudiants en situation de grande précarité

En cas de grave problème financier (perte de logement, impossibilité de payer son loyer, etc.), il est possible d’obtenir une aide d’urgence grâce au fonds national d’aide d’urgence (FNAU) qui peut aller jusqu’à 5.000 euros.

Deux types d’aide sont disponibles : l’une est ponctuelle, l’autre annuelle. L’aide annuelle est versée tous les mois dans une limite de 5.965 euros par année. L’aide ponctuelle s'élève à 2.701 euros et peut être versée plusieurs fois jusqu’à 5.965 euros. Si vous êtes en difficulté financière, rapprochez-vous de votre Crous pour bénéficier de ces fonds.

Lire aussi

Enfin, renseignez-vous auprès de votre commune, votre département ou votre région, pour connaître les dispositifs spécifiques qui existent localement, ils peuvent être différents d'une région à l'autre.

En cas de besoin, tournez-vous vers le Crous, la mission locale ou les assos étudiantes

En cas de difficultés financières pour vous loger, ou si vous avez des questions en lien avec des démarches administratives pour obtenir des aides, n’hésitez pas à vous tourner vers les assistantes sociales de votre Crous, la mission locale de votre commune ou encore les associations ou syndicats étudiants de votre université, tous sont là pour vous aider.

Enfin, le gouvernement a aussi mis en place un outil sur la plateforme 1jeune1solution, qui permet d’identifier les aides qui vous concernent grâce à un rapide questionnaire.

A la Une logement étudiant

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !