1. La résidence étudiante : un espace de vie aux multiples facettes
Partenariat

La résidence étudiante : un espace de vie aux multiples facettes

Envoyer cet article à un ami
 // © Les belles années
// © Les belles années

Sans âme, contraignante, dispendieuse, elle est souvent la cible de préjugés erronés. Elle comporte pourtant plusieurs atouts que les étudiants français et internationaux découvrent avec bonheur. Nous vous présentons dans ce dossier une solution d'hébergement qui ne cesse de gagner en popularité.

Présentation du concept

Ce ne sont pas les choix qui manquent en matière de logements pour étudiants. Chacun se distingue en termes de services, de tarifs et du niveau de confort proposés. L'accès à ces habitations repose en grande partie sur leur disponibilité mais également sur le budget des résidents. Nous mettons l'accent dans cette rubrique sur les résidences étudiantes, universitaires et privées.

Une résidence étudiante est un immeuble comprenant un nombre de logements qui varie entre 80 et 120. Cette solution d'hébergement vise à accueillir en premier lieu une clientèle étudiante (la loi oblige que 70 % des résidents de l'ensemble immobilier soient des étudiants). On y retrouve le plus souvent des chambres privées, d'une dimension d'une vingtaine de mètres carrés et plus rarement des deux pièces. Les logements sont pourvus d'un équipement basique pour répondre aux besoins quotidiens des locataires, soit quelques meubles, une kitchenette, une salle d'eau… En fonction du choix de la résidence, certains services domestiques, de loisirs ou autres sont également offerts.

La situation géographique constitue le critère le plus important pour un étudiant en recherche d'un logement. Les résidences étudiantes sont généralement situées non loin des universités, des écoles préparatoires, de commerce et autres institutions dispensant un enseignement supérieur, dans des secteurs prisés par les étudiants.

Outre la situation géographique, la présence d'un réseau de transport en commun efficace fait partie des critères décisifs pour les étudiants. Les résidences étudiantes sont en majorité favorisées par une très bonne couverture en matière de transport collectif.

Quelques statistiques

Depuis plusieurs années, le nombre d'étudiants ne cesse d'augmenter sur le territoire français. Avec une croissance annuelle de 1,15 % observée ces dernières années, le nombre d'étudiants en France pourrait bien atteindre, voire dépasser les 2,7 millions d'ici l'an prochain.

À la lumière de ces données officielles, le déficit en matière d’hébergement destiné à la population étudiante est manifeste. Le parc de logements étudiants en France est actuellement inférieur à 400 000 chambres. Et puisque le nombre d'étudiants croît plus rapidement que l'offre sur le marché de nouvelles habitations, le risque que ce déficit ne soit jamais compensé est élevé.

Il faut aussi prendre en considération le nombre grandissant d'étudiants internationaux que la France accueille chaque année. Ce ne sont pas moins de 300 000 étudiants étrangers inscrits en enseignement supérieur qui sont en quête d'un logement dès leur arrivée dans l'Hexagone, ce qui représente 12 % de la population étudiante française. Les villes de Paris, Nice et Strasbourg apparaissent comme les plus attractives auprès de ces étudiants.

Les résidences étudiantes universitaires et les résidences étudiantes privées

Les résidences étudiantes universitaires (CROUS)

En France, ce sont les Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) qui administrent les 150 000 résidences étudiantes destinées prioritairement aux étudiants étrangers et à faible revenu.

La superficie des chambres proposées ne dépasse pas les 10 m². Leur prix est toutefois intéressant, soit à partir de 150 euros mensuellement. Elles sont la plupart du temps situées tout près des établissements universitaires et des écoles, ce qui élimine les frais de transport. Outre les chambres, les CROUS rendent aussi disponibles des studios et des appartements T1 et T2 dont la dimension varie entre 18 et 23 m². Le coût moyen du loyer de ces logements demeure abordable, soit à partir de 250 euros.

Les résidences privées


Parmi les diverses opportunités d'hébergement qui s'offrent aux étudiants, les résidences étudiantes privées constituent une autre option digne d'intérêt. Un parc de 120 000 lits est disponible en France et loge quelque 5 % des étudiants.

Cette formule d'hébergement propose généralement des studios et des appartements meublés. Ils sont certes un peu plus dispendieux que ceux offerts par les CROUS mais de nombreux services y sont inclus. Il y a d'abord les services qui doivent impérativement être offerts, soit la réception, le petit-déjeuner, l'entretien des locaux et la fourniture de linge de maison. À cela peuvent s'ajouter une salle d'étude, une salle de sport, un espace de stationnement, une laverie…

En conclusion

Certains diront que la vie en résidence étudiante comporte des contraintes rebutantes pour des jeunes épris de liberté. Certains diront aussi que leur intimité et le contrôle de leur vie privée sont bafoués dans ce type d'hébergement. Pour d'autres, l'impossibilité de transformer des lieux jugés trop sobres et l'accès à un équipement restreint est hautement dérangeant.

Mais pour la majorité des étudiants, habiter en résidence étudiante comporte de véritables avantages. Tout d'abord, en termes de coût, les jeunes ont accès à des logements abordables, adaptés à leur budget. Ensuite, la proximité de l'immeuble avec leur lieu d'études leur évite bien des soucis et des frais additionnels. Ils bénéficient de surcroît d'un environnement convivial et d'une atmosphère de partage. Qui plus est, ils vivent dans un endroit où tout est mis en œuvre pour assurer leur sécurité.

Une résidence étudiante, c'est en somme un espace de vie qui simplifie le quotidien des étudiants pour leur permettre de se focaliser sur ce qui compte le plus : leurs études