Par La rédaction de l'Etudiant, publié le 18 Juillet 2017 - Mis à jour le 27 Juillet 2020
4 min

Elle fait partie des formalités administratives indispensables à la rentrée : l'assurance habitation. Même si elle ne figure peut-être pas parmi vos priorités, elle est obligatoire quelle que soit votre situation pour vous permettre d'être couvert en cas de dégâts dans votre nouveau logement.

Vous avez trouvé votre appartement, signé le bail et effectué l'état des lieux, il ne vous reste plus qu'à déballer vos cartons. Ou presque. Pour que tout soit conforme lors de votre emménagement, vous devez souscrire une assurance habitation. Car, en tant que locataire, vous êtes responsable vis-à-vis du propriétaire des éventuels dommages (vol, vandalisme, incendie, dégât des eaux…) causés à l'appartement occupé pendant toute la durée de la location. Elle protège à la fois votre logement mais également tous vos biens personnels.

Lire aussi

Comment choisir votre assurance habitation ?

Pour trouver le contrat le plus adapté, effectuez des comparatifs sur les sites comme lesfurets.com, jechange.fr, LeLynx.fr, empruntis.com, kelassur.com ou quechoisir.org.

Pour un logement de 20 m², comptez, selon votre ville de résidence, entre 60 et 320 euros par an pour un minimum de 5.000 euros de biens assurés. Tous les contrats couvrent les dégâts des eaux et les incendies. Notez que la mutuelle étudiante ou l'assurance de vos parents peuvent vous proposer des tarifs préférentiels. Si vous êtes en colocation, une seule assurance habitation suffit mais il reste important d'être couvert au niveau de la responsabilité civile.

Lire aussi

Une démarche en seulement quelques clics

Après avoir choisi votre assureur, vous n'avez plus qu'à effectuer votre demande, soit directement en ligne, par courrier ou par téléphone. Quelques pièces vous seront demandées comme votre carte d'identité et votre RIB (relevé d'identité bancaire). Vous devrez également indiquer plusieurs éléments concernant votre appartement : superficie, nombre de pièces, date d'entrée dans votre logement…

Le service Papernest permet aussi gratuitement, via une plateforme Web, de comparer et centraliser tous vos documents administratifs à gérer au moment du déménagement (électricité, box Internet, assurance habitation, redirection de courrier…). Il suffit de remplir un seul formulaire en ligne. Cela vous fait gagner du temps sur les démarches à faire pour résilier et souscrire des contrats.

Lire aussi

Gardez un œil sur votre contrat

Contrairement aux assurances auto-moto, il n’existe pas de bonus/malus pour les assurances habitation. Une bonne nouvelle certes, mais restez vigilants. Si cela est mentionné dans le contrat, l’assureur est en droit de vous résilier : à la suite de nombreux sinistres ou d’un (voire plusieurs) retard de paiement. Attention, cela rendra alors plus difficile la souscription d’un nouveau contrat dans une autre agence. Gare aux petites lignes !

Enfin, sachez que les assurances sont des contrats à reconduction tacite. Si vous souhaitez conserver votre logement et votre assurance pour l’année prochaine, vous n’avez rien à faire. En revanche, vous devrez prendre connaissance de plusieurs délais réglementaires en cas de changements :

  • Si vous souhaitez résilier votre assurance, vous devez prévenir deux mois avant la première échéance de votre contrat si celui-ci a moins d’un an.
  • Si votre situation évolue (par exemple, plus de personnes habitant dans le logement), vous disposez de 15 jours pour prévenir l’assureur.

Il est à noter que toute résiliation prend un mois pour être effective, vous serez alors remboursé au prorata temporis.

Lire aussi

A la Une logement étudiant

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !