1. Lifestyle
  2. Logement étudiant
  3. Logement étudiant : où trouver un toit en urgence pour la rentrée ?
Boîte à outils

Logement étudiant : où trouver un toit en urgence pour la rentrée ?

Envoyer cet article à un ami
Le compte à rebours pour la rentrée a commencé : après une formation, il faut trouver un logement. // © plainpicture/LP/G A Weitz
Le compte à rebours pour la rentrée a commencé : après une formation, il faut trouver un logement. // © plainpicture/LP/G A Weitz

Si votre réponse d’admission sur Parcoursup est tombée tard ou que vous avez manqué de temps pendant les vacances d’été, vous êtes peut-être sur le point de faire votre rentrée sans savoir où vous allez loger. Mais pas d’inquiétude, trouver un appartement en quelques semaines, c’est possible.

Le temps passe et il ne vous reste plus beaucoup de temps pour trouver le logement idéal avant la rentrée. Pas de panique, vous n'êtes pas le seul dans ce cas. Et même si vous n'aurez peut-être pas l'embarras du choix, des solutions d'urgence existent.

Soyez stratégique

Si vous cherchez un logement à la dernière minute, commencez par demander à votre entourage si quelqu’un en a un à disposition. Renseignez-vous également sur les réseaux sociaux, il se peut que certaines colocations ne soient pas complètes.

Si votre recherche ne porte pas ses fruits, activez les alertes e-mails des sites d’annonces immobilières. Cela vous permettra de recevoir directement les dernières offres publiées et ainsi de ne rater aucune bonne occasion.

Lire aussi : Logement étudiant : 9 bons plans pour trouver son toit

Les agences immobilières : une solution coûteuse mais efficace

Mais la solution la plus sûre reste les agences immobilières. Attention toutefois : plus vous vous y prenez tard, plus les offres se font rares, plus les prix grimpent rapidement. Et les frais d'agence montent vite à un mois de loyer.

Soyez donc prévoyant en préparant à l'avance un dossier complet de toutes les pièces nécessaires pour commencer les visites. Plus vous serez réactifs, plus les agences seront à même de vous proposer des logements rapidement. Les agences immobilières mettent généralement à la disposition des futurs locataires la liste des documents à joindre au dossier.

Lire aussi : Logement étudiant : visites, bail, état des lieux… préparez-vous !

Le service d'hébergement d'urgence du CROUS

Au-delà des agences, il existe d’autres options pour vous loger. Les logements du CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) sont en général réservés aux boursiers et les places sont très demandées. Si la plupart des chambres sont déjà attribuées, certaines n'ont pas encore trouvé preneur.

Le 28 juillet 2020, il restait 113 logements CROUS disponibles dans toute la France. En comparaison, il en restait 159 fin août 2019. Consultez donc les annonces régulièrement, certains étudiants peuvent encore se désister et libérer des places. La phase complémentaire de demande de logement au CROUS se déroule du 9 juillet au 30 septembre 2020. Tous les étudiants peuvent effectuer une demande de logement, qu’ils aient déposé ou non un DSE (dossier social étudiant). Cette phase complémentaire est également ouverte aux étudiants internationaux.

Lire aussi : Logement étudiant : comment faire votre demande au CROUS, étape par étape

Pensez aussi au service Bed&Crous. Ces logements en résidence universitaire sont également réservés en priorité aux étudiants boursiers. Leur particularité est de proposer des studios pour une courte durée : entre une nuit et un mois maximum. Cela peut-être une solution en attendant de trouver un autre logement pour le reste de l'année.

Les foyers étudiants : rares mais pas chers

Les foyers étudiants peuvent aussi être une solution. Attention, il n’en existe qu’une vingtaine à Paris et une soixantaine en région. Gérées par des associations (la plupart religieuses) qui proposent des chambres individuelles ou doubles, ces maisons sont souvent réservées aux filles. Vous pourrez trouver une chambre à partir de 350 euros et devrez accomplir quelques tâches à tour de rôle pour la vie en communauté (ménage, préparation des repas…). Pour trouver une place, il faut contacter l'UNME (Union nationale des maisons d'étudiants).

Lire aussi : Logement étudiant : les foyers de jeunes travailleurs, la vie en collectivité

La solution "J'irai dormir chez vous"

La chambre chez l’habitant est aussi économique. En échange d’une chambre gratuite (ou à loyer très modéré), vous devrez effectuer quelques petites tâches pour aider les propriétaires. Prenez contact avec les associations pour pouvoir en bénéficier. Souvent, vous n'avez qu'à remplir un dossier et passer un entretien avant de pouvoir rencontrer votre futur propriétaire. Pour éviter tout conflit avec votre logeur, pensez à établir un contrat de location, qui vous permettra en outre d’avoir accès aux aides au logement.

Lire aussi : Logement étudiant : jeune et retraité, deux générations sous le même toit

Trouver un logement grâce à son école

Autre solution pour trouver un logement : passer directement par votre école ou votre université. Le concept a été développé par la start-up Studapart. Plus de 100.000 logements sont proposés exclusivement aux étudiants sur cette plateforme qui travaille en collaboration avec plus de 160 écoles et universités comme Burgundy School of Business, Sciences po Lille ou l’université d’Aix-Marseille.

Lire aussi : Logement étudiant : quels sont les pièges à éviter ?