1. Logement étudiant : le programme Ma1son, "une grosse colo" toute l'année
Témoignage

Logement étudiant : le programme Ma1son, "une grosse colo" toute l'année

Envoyer cet article à un ami
Jean-Thomas participe au programme Ma1son depuis deux ans. // © l'Etudiant
Jean-Thomas participe au programme Ma1son depuis deux ans. // © l'Etudiant

VIDÉO. Né en 2015, le programme Ma1son permet aux étudiants boursiers d’obtenir un logement à prix abordable tout en menant des missions au sein de leur résidence et de leur quartier. Rendre service tout en développant ses compétences, c’est l’objectif de ce nouveau programme francilien.

"L’ouverture d’esprit est incontournable, le programme nous permet de créer de vraies amitiés", assure Jérémie, 20 ans, étudiant en troisième année de licence histoire-géographie à la Sorbonne. Quelques mois après son entrée dans la résidence, Jérémie n’a plus envie de repartir. Pour lui, le programme Ma1son est l’opportunité de créer des liens et de vivre en communauté tout en montant un projet pour tous les jeunes de la résidence. En contrepartie, les étudiants participent à des ateliers une fois par semaine afin d’acquérir des compétences transversales. Un dispositif complet qui semble plaire aux jeunes.

Première étape : passer la sélection

Avant d’intégrer le programme Ma1son, les étudiants sont sélectionnés. Tout commence en mai, lorsque les intéressés envoient leur lettre de motivation. "Ils passent ensuite des entretiens pour qu’on voie si leur personnalité colle avec l’esprit de la résidence", explique Marielle, l’une des trois volontaires en service civique. La jeune fille de 22 ans a décidé de s'engager dans le cadre de ses études de LEA (langues étrangères appliquées) pour s’occuper du programme Ma1son au sein de la résidence Camille-Sée à Saint-Denis (93).

Un an pour développer un projet

En septembre, les étudiants prennent possession des lieux avec d’autres résidents qui ne participent pas au programme. Ils ont ensuite moins d’un an, jusqu’en juin, pour développer des projets en fonction des problématiques du quartier. "Par groupe de trois ou quatre étudiants, ils définissent les actions qu’ils devront mener, en lien avec des associations et des entreprises locales si nécessaire", détaille Amélie Lemarchand, coordinatrice du programme. Organisation d’événements sportifs ou culturels, rédaction, travail sur la valorisation de la ville, réflexion sur l’écologie et le développement durable au sein du quartier… Tous les thèmes sont traités.

Lire aussi : Logement étudiant : KAPS, quand la colocation rime avec solidarité

Le programme Ma1son, un programme pédagogique

Pour les aider, les étudiants participent toutes les semaines à un atelier d’une heure et demie organisé par les volontaires en service civique. "Chaque semaine, des thèmes différents sont abordés mais toujours de façon ludique", estime Marielle. Ces ateliers doivent aussi leur permettre de développer leurs compétences transversales comme l’art oratoire, la posture… " L’atelier qui m’a le plus marqué, c’est celui avec un coach en développement. Il nous a donné pleins d’astuces en fonction des problématiques qu’on rencontrait pour nos projets, c’était super", raconte Jérémie. "C’est d’ailleurs ce qui m’a plu dans ce programme, poursuit Jean-Thomas, 22 ans, étudiant en école de commerce. Je voulais être accompagné avant d’intégrer le monde du travail."

Deux heures par semaine minimum, en plus des cours

Mais comme le rappelle la coordinatrice, les étudiants ne doivent pas prendre le programme à la rigolade. "Ils doivent être force de propositions, être engagés et motivés tout au long de l’année." La participation aux ateliers est obligatoire, même si quelques exceptions sont tolérées. "Il faut prendre conscience que ce projet demande du temps, minimum deux heures par semaine, poursuit Amélie Lemarchand. On sait par exemple que cela peut être compliqué pour les étudiants en médecine."

Restez motivé sur le long terme

Les participants ont donc dû apprendre à s’organiser. "On n’est jamais seul. Il y a toujours un leader dans le groupe pour qu’on puisse rester motivé et surtout pour continuer d’avancer sur le projet", précise Jean-Thomas. "Les ateliers sont aussi là pour nous rappeler ce qu’on doit faire. Mais c’est vrai que des fois, les cours sont plus notre priorité, cela dépend des périodes", complète Jérémie.

Lire aussi : Logement étudiant : partager une colocation, comment ça marche ?

Des rencontres hors du commun

Ces projets sont d’ailleurs l’occasion pour les étudiants de créer des liens entre eux. Comme le constate Marielle : "On rencontre des personnes de milieux et de voies différents. C’est très enrichissant et cela change des résidences classiques." "Cela m’a permis de sortir de ma zone de confort. Je suis très timide donc le programme est un excellent moyen de créer des liens, surtout lorsqu’on arrive dans une ville qu’on ne connaît pas", avoue Jérémie. "De mon côté, j’ai aussi beaucoup appris sur le plan personnel, au niveau de mon orientation, de ce que j’avais envie de faire", conclut Jean-Thomas.

Infos-clés sur le Programme Ma1son

Localisation : Île-de-France
Nombre de résidences : cinq dont deux à Paris, une à Champs-sur-Marne, une à Aubervilliers et une à Saint-Denis
Nombre de résidents : environ 200
Prix des loyers : entre 318 € et 429 €
Superficie : entre 18 m² et 33 m²
Caractéristiques : sélection sur motivation et critères sociaux (uniquement pour les étudiants boursiers).