1. Plan national de la vie étudiante : ce qui devrait changer à la rentrée 2015

Plan national de la vie étudiante : ce qui devrait changer à la rentrée 2015

Envoyer cet article à un ami
Avec le plan national de la vie étudiante, l'accès aux soins devrait être amélioré. // © Shutterstock
Avec le plan national de la vie étudiante, l'accès aux soins devrait être amélioré. // © Shutterstock

Logement, engagement associatif, accès aux soins, démarches administratives… Une série de préconisations ont été livrées lundi 6 juillet à la ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, pour améliorer la vie étudiante.

L'annonce du gel des droits d'inscription pour la rentrée 2015-2016 est un premier pas vers l'amélioration des conditions de vie des étudiants. Pour la suite du chemin, un plan national de la vie étudiante est en cours d'élaboration. Pas moins de 54 mesures viennent d'être proposées dans un rapport ce 6 juillet 2015.

Simplification des démarches administratives

Un portail unique de la vie étudiante ouvrira à la rentrée prochaine. Cet outil numérique de simplification des démarches administratives permettra aux étudiants de compiler toutes leurs demandes (logement, bourses, CMU...) dans un même espace. Les dossiers seront ainsi entièrement numérisés, ce qui permettra de ne plus avoir à fournir les mêmes documents chaque année.

Les guichets uniques d'accueil pour les étudiants étrangers vont également être généralisés, notamment pour les aider à obtenir plus facilement leurs titres de séjour, qui devraient être délivrés de manière pluriannuelle par cycle d'études.

Valorisation de l'engagement étudiant

"L'année de césure, le service civique et la reconnaissance du statut de responsable associatif, sont des sujets qui font consensus et qui ne coûtent pas chers à être mis en place, nous pouvons donc espérer que ces mesures soient opérationnelles dès cette rentrée", estime Coline Vanneroy, déléguée générale d'Animafac. L'incitation au service civique et à l'année de césure devrait être actée cet été, en permettant aux étudiants de continuer de profiter de ce statut pendant cette année-là.

Pour favoriser la mobilité, le gouvernement s'est aussi engagé à se mobiliser pour la création d'une carte étudiante européenne.

Logement et santé

La plupart des mesures proposées restent encore incertaines, des annonces seront faites à la rentrée pour les (in)valider. Parmi elles, on peut citer la généralisation des chèques santé pour universaliser l'accès à une complémentaire santé, ou encore la création d'une trentaine de centres de santé universitaires.

Pour le logement, le rapport pointe la nécessité de "développer une offre de logement étudiant de qualité" et d'"améliorer le système d'aides". Parmi les propositions concrètes : "créer des magasins solidaires pour donner/prêter le petit équipement". Une idée qui, tout comme celle du "développement d'une offre d'emplois étudiants sur les campus" va dans le sens de la création d'une véritable vie étudiante.