1. Permis de conduire : les bons plans pour rouler sans vous ruiner
Décryptage

Permis de conduire : les bons plans pour rouler sans vous ruiner

Envoyer cet article à un ami
Le permis, c'est important. Mais autant éviter de se mettre sur la paille pour l'obtenir.
Le permis, c'est important. Mais autant éviter de se mettre sur la paille pour l'obtenir.

Cette année, c’est décidé, vous passez le permis. Préparez-vous à bachoter… et à casser la tirelire ! Voici à quoi vous attendre côté examens et côté budget, que vous visiez le permis B ou le permis moto.

Passer son permis est une épreuve… Le financer aussi, surtout quand on est étudiant. Nos conseils pour limiter les frais.

Le préalable : évaluez votre budget

Avant de vous lancer, il faut savoir où vous mettez les pieds. Entre le code (souvent un forfait de leçons illimité et un passage d'examen) et les cours de conduite (comptez-en au moins une trentaine, surtout si vous ne passez pas par la conduite accompagnée ; si vous l'avez faite, 25 cours peuvent suffire), vous devrez a priori débourser entre 1.200 et 2.000 €, selon le nombre d'heures et la région... Et ce si vous réussissez à obtenir votre permis du premier coup (c'est le cas de 61 % des candidats en moyenne, avec toutefois des disparités régionales). À noter : pour ceux qui font la conduite accompagnée, le taux de réussite atteint les 75 %.

Auto-écoles : faites votre étude de marché

Attention aux apparences ! Le forfait le plus économique n’est pas forcément le plus intéressant. Certaines auto-écoles vous proposent les vingt premières heures de conduite à des tarifs attractifs (pour parfois moins de 700 €), mais vous facturent les suivantes à prix d’or (plus de 60 € l’heure !). Sachez aussi que de très fortes disparités existent entre les auto-écoles, et selon les villes. Ainsi, d'après une enquête de la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) publiée en août 2013, ce forfait de 20 heures peut être facturé du simple (780 € à Lille) au double (1.425 € à Paris).
N'hésitez donc pas à frapper à la porte de différentes auto-écoles de votre quartier. Et, pour comparer, faites vos calculs sur la base d’une trentaine d’heures de conduite. Assurez-vous que le forfait comprend les frais de dossier, le livret d’apprentissage et les passages des deux examens. Notez que le tarif de réinscription en cas d’échec à l'examen est de 100 €. Si vous quittez une auto-école avant d'obtenir votre permis, des frais de retrait de dossier sont parfois demandés. De la même manière, votre deuxième auto-école peut exiger des frais de transfert, pour accueillir votre dossier.

La conduite supervisée, une option rassurante

Pour optimiser vos chances de réussite et réduire votre nombre d’heures de conduite (donc votre facture), vous pouvez opter pour la conduite “supervisée”. Il s’agit d’une sorte de conduite accompagnée pour les plus de 18 ans. Elle peut être choisie à l’inscription ou après un premier échec à l’épreuve pratique. Dans tous les cas, il faut avoir déjà effectué 20 heures de conduite et obtenir l’aval de son moniteur. Votre accompagnateur doit avoir plus de cinq ans de permis. L’idée est de gagner en assurance et en réflexe pour être au top le jour J, tout en ­limitant les dégâts financiers, ou bien de s’améliorer après un échec à l’examen pratique (il faut en moyenne attendre deux mois entre 2 essais).

Votre permis pour 1 € par jour

Si votre budget est malgré tout trop serré, laissez-vous tenter par "le permis à 1 €". Depuis 2005, les jeunes de 15 à 25 ans peuvent obtenir un prêt à taux zéro pour financer le fameux "petit papier rose". Pour cela, il vous faudra trouver une auto-école (liste disponible sur le site de la Sécurité routière) ainsi qu’une banque partenaire. Vous rembourserez à hauteur de 30 € par mois. C’est l’État qui prend les intérêts à sa charge. Environ 80.000 jeunes bénéficient de cette aide chaque année.

Les "bourses au permis de conduire"

Autre coup de pouce potentiel, les "bourses au permis de conduire". Accordées par les collectivités locales, elles permettent aux 18-25 ans d’échanger le prix de leur permis (entre 600 et 1.200 €) contre des heures de travail (entre 40 et 50 heures) d’intérêt général. Plus de 80 communes et plusieurs communautés de communes en proposent déjà. Renseignez-vous auprès de votre ville, département ou région.

Les autres bons plans

Si vous ne pouvez pas compter sur la voiture de vos parents pour faire une conduite accompagnée ou supervisée, des véhicules à doubles commandes existent à la location, avec des forfaits à la journée (autour de 200 €) ou à l'heure (autour de 20 €).
Autre bon plan, les centres de formation de moniteurs d'auto-école, qui proposent gratuitement à des élèves, de suivre des cours de conduite avec des moniteurs en apprentissage. La liste des centres est disponible sur leur annuaire.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Permis de conduire : les bons plans pour rouler sans vous ruiner Permis de conduire : quatre permis pour les deux-roues Permis de conduire : trouver la bonne auto-école, au bon prix Permis de conduire : le mode d'emploi Permis de conduire : votre premier véhicule