1. Santé étudiante : allô, maman, bobo

Santé étudiante : allô, maman, bobo

Envoyer cet article à un ami

La LMDE (La mutuelle des étudiants) vient de rendre publique sa deuxième grande enquête sur la santé des étudiants. Elle révèle - entre autres - que faute d’argent, les étudiants renoncent à de nombreux soins.

La 2e enquête nationale de la LMDE* sur le volet "contraception, sexualité et IST" dresse un constat des plus alarmants : elle révèle ainsi que 15 % des étudiants déclarent encore ne pas utiliser systématiquement le préservatif en cas de relation avec un nouveau partenaire !

7 % des étudiants pensent (à tort) que le sida peut se transmettre sur la cuvette des toilettes !

L’enquête nous apprend également que les étudiants ont encore une méconnaissance des modes de transmission du virus du sida : 23 % pensent à tort qu’il peut se transmettre par piqûre d’insecte, 42 % ignorent que le virus peut se transmettre par l’allaitement. Enfin, 7 % des étudiants pensent à tort qu’il peut se transmettre en s'asseyant sur la cuvette des toilettes !
Ces chiffres montrent combien il est capital de multiplier les campagnes de prévention sur le sida et de donner encore et encore toutes les informations sur les modes de transmission.

Faites le test

Le ministère de la Santé, à travers l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé), a d’ailleurs lancé récemment une campagne d'information sur l'arrêt du préservatif. L'objectif de la campagne "Avant d'arrêter le préservatif, faites le test", diffusée à la télévision, à la radio, dans la presse et par voie d'affichage, est d'inciter à bien attendre les résultats du test de dépistage avant d'arrêter d'utiliser un préservatif. Selon l'INPES, le préservatif "ne peut être arrêté pour des raisons affectives ou parce que le couple se stabilise et se sent engagé".

Contraception : un recours fréquent à la pilule du lendemain

Côté contraception, l’enquête révèle - entre autres - la banalisation de la pilule du lendemain puisque 40 % des étudiantes déclarent y avoir eu recours et notamment les jeunes femmes suivant des études de médecine et d’odontologie (65 %), du fait de leur proximité avec le milieu médical.
Certaines étudiantes prennent cette pilule du lendemain suite à un oubli de leur pilule contraceptive, les autres y ont recours parce qu’elles n’utilisent pas de mode de contraception. Cela concerne 24 % des étudiantes interrogées. En outre, il y a encore du boulot côté dialogue entre partenaires sexuels puisque un quart des étudiants masculins ayant eu des rapports sexuels ignore le mode de contraception de leur partenaire...
Enfin, l’IVG (interruption volontaire de grossesse) reste un acte exceptionnel auquel 6 % des étudiantes déclarent avoir eu recours. Cependant, il ne faut pas négliger ces 27 % d’étudiantes qui se plaignent des difficultés pour pratiquer cette IVG...

Où s'informer ?

Face à ces chiffres inquiétants, il est important de rappeler à tous les étudiants désarmés qu’ils n’hésitent pas à recourir aux services de la MPU (médecine préventive universitaire) ainsi qu’aux BAPU (bureaux d’aide psychologique universitaire) de leur établissement. Sortez couverts !

Plus d’infos : www.lmde.com.

*L’enquête de la LMDE a été réalisée, au téléphone fixe et mobile, par l’institut BVA en France métropolitaine, du 31 mars au 21 avril 2008, auprès d’un échantillon de 2.000 étudiants adhérents ou affiliés à la LMDE. La représentativité en termes de sexe, d’âge, après stratification par académie a été assurée par la méthode des quotas.



Adresses Internet utiles

Sida Info Service : www.sida-info-service.org.
Fil santé jeunes : www.filsantejeunes.com.
Confédération du Mouvement français pour le planning familial : www.planning-familial.org.
Association française pour la contraception : www.contraceptions.org.
Un site exhaustif avec les avantages et les inconvénients de toutes les méthodes contraceptives : www.choisirsacontraception.fr.


Séverine Tavennec
Sommaire du dossier
Les étudiants accros au cannabis et aux poppers Santé étudiante : allô, maman, bobo