1. Vie étudiante : dans l'ambiance d'une BU (bibliothèque universitaire)
Reportage

Vie étudiante : dans l'ambiance d'une BU (bibliothèque universitaire)

Envoyer cet article à un ami
La BU Sainte-Barbe, à Paris, est ouverte de 10 h à 20 h et même le dimanche pendant les périodes des examens. // © Pauline Bluteau
La BU Sainte-Barbe, à Paris, est ouverte de 10 h à 20 h et même le dimanche pendant les périodes des examens. // © Pauline Bluteau

VIDÉO. Comment c'est de travailler dans une BU (bibliothèque universitaire) ? Découvrez, en images, la bibliothèque Sainte-Barbe dans le Ve arrondissement de Paris.

Chaque jour, la BSB (bibliothèque Sainte-Barbe) accueille plus de 3.000 étudiants. Ouverte de 10 h à 20 h, l'établissement universitaire parisien ne désemplit pas. "Mais il y a rarement la queue pour entrer", affirme un groupe d’étudiants en train de faire une petite pause à l’extérieur. Forte de son succès, depuis 2018, la BSB ouvre même le dimanche pendant les périodes d’examens en décembre et en avril.

Un manque de place évident

Avec une vue imprenable sur le Panthéon, au cœur du quartier latin, la bibliothèque Sainte-Barbe tente de répondre du mieux possible aux besoins des étudiants. Grands écrans, ordinateurs portables, tablettes, prêts de livres en libre-service, mais aussi espace de restauration, petites salles pour travailler en groupe… Tout est mis à disposition des élèves pour travailler et réviser dans de bonnes conditions.

Lire aussi : Examens ou concours : c’est utile, une BU, la nuit

"Si je pouvais y rester toute la nuit, je le ferais sans hésiter", confie une étudiante en prépa le sourire aux lèvres. "Le seul problème, c’est qu’il n’y a jamais assez de places pour toute le monde", réagit l’un de ses camarades. En effet, avec 1.000 places assises réparties sur trois étages, les étudiants n’ont parfois pas d’autres choix que de travailler dans la "salle du Kiosque" où l’on peut également manger, téléphoner ou jouer du piano.

"Pour faire des petits exercices d’anglais ou travailler sur un exposé, ça va, mais pour réviser, c’est impossible", affirme une étudiante en master 1. Des revendications prises en compte par les responsables dont le prochain projet est de créer de nouvelles salles de travail en groupe "plus petites et réservables".

Découvrez en images l'ambiance au sein de la BU.