Aborigène, infarctus, rébarbatif... Et si l’on cessait d’écorcher ces mots ?

Par Sandrine Campese du Projet Voltaire, publié le 15 Juillet 2019
2 min

Les cinq mots suivants ont un point commun : ils sont systématiquement écorchés, à l’oral comme à l’écrit. Une fois que vous en connaîtrez l’origine et le sens exact, vous ne pourrez plus jamais vous tromper... et vous brillerez en société !

Aborigène

C’est le préfixe latin ab- qui entre dans la composition du nom aborigène. Ce dernier n’habite donc pas dans les arbres (arbor en latin), mais dans le pays où il vit "depuis l’origine" (ab + origine).

Indemne

L’adjectif indemne est formé sur le latin indemnis, où l’on reconnaît le préfixe privatif in-accolé au nom damnum, "dommage". Il signifie donc "qui n’a pas subi de dommage". Pour ne pas oublier le "n", on pense aux dérivés indemniser et indemnité.

Infarctus

Le nom infarctus vient du verbe latin farcire qui a donné "farcir". L’infarctus (du myocarde) est en effet caractérisé par l’obstruction de l’artère assurant l’irrigation du cœur. Il n’a donc aucun rapport avec l’infraction, issue d’un autre verbe latin, frangere, signifiant "rompre, briser" !

Obnubiler

Littéralement, le verbe obnubiler veut dire "couvrir de nuages". On reconnaît dans la racine latine obnubilare le préfixe ob (devant) et le nom nubes (nuage). Être obnubilé, c’est être hypnotisé, obsédé par quelque chose ou par quelqu’un.

Rébarbatif

"La barbe !" s’écrie-t-on pour exprimer sa lassitude, voire son agacement. C’est le même nom qui est à l’origine de l’adjectif rébarbatif qui signifie "ennuyeux" (une tâche rébarbative, un discours rébarbatif).

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !