1. Accord, abréviation, liaison... 5 choses à savoir sur l'orthographe du mot "euro"
Boîte à outils

Accord, abréviation, liaison... 5 choses à savoir sur l'orthographe du mot "euro"

Envoyer cet article à un ami
 // © plainpicture/nitro21x
// © plainpicture/nitro21x

SEMAINE EUROPÉENNE. S’il y a bien un mot que nous utilisons au quotidien, c’est le nom euro ! Le problème, c’est qu’on n’en maîtrise pas toujours les subtilités. Comment l’accorder, l’abréger, le prononcer ? Voici cinq règles à connaître avant de parler "monnaie".

1. On met un "s" au pluriel

Comme n’importe quel nom commun, le nom euro prend la marque du pluriel. Exemple : un euro, des euros. Le seul endroit où euro est invariable, c’est sur les pièces et les billets, pour être compris dans toutes les langues.

2. On accorde à partir de deux

En français, on considère que le pluriel commence à 2. Quand le chiffre est inférieur à 2 – même 1,99 – l’unité reste au singulier. On écrira : "J’ai payé cet article 2 euros" mais "j’ai payé cet article 1,99 euro."

3. On utilise le bon symbole

Le symbole € est utilisé dans la plupart des documents. On le place après le nombre en le séparant par un espace. Exemple : 10 €. La notation EUR se rencontre plutôt dans les documents officiels ou financiers. Exemple : 250 EUR.

Lire aussi : testez votre orthographe avec le projet Voltaire

4. On fait la liaison

Quand "vingt" ou "cent" précède "euros", on fait la liaison entre les deux mots. Exemples : "vingt-t-euros" et "cent-t-euros." De même : "quatre-vingts-z-euros" et "trois cents-z-euros."

5. On n’accorde pas le participe passé

Dans la phrase "les dix euros que ce livre m’a coûté", le participe passé reste invariable. Pourquoi ? Parce qu’on pose la question : "Ce livre m’a coûté combien ?" et non "ce livre m’a coûté quoi ?" "Dix euros" est un complément circonstanciel, pas un COD. Et même si ce complément est placé avant le verbe, on n’accorde pas le participe passé.

Un billet de Sandrine Campese, auteure pour le blog du Projet Voltaire et formatrice en orthographe. Pour ne plus faire de fautes, entraînez-vous avec le Projet Voltaire, numéro 1 de la formation en orthographe avec plus de 5 millions d’utilisateurs (écoles, entreprises, particuliers).