Autotests Covid dans les collèges et lycées : le protocole résumé

Par Clément Rocher, publié le 05 Mai 2021
4 min

La campagne de dépistage du coronavirus au sein des collèges et lycées prend un nouveau tournant en ce début mai. Des autotests doivent en effet pouvoir être réalisés en milieu scolaire. Quelles sont les consignes pour les pratiquer ?

La diffusion de 50 millions d'autotests antigéniques par prélèvement nasal a débuté la semaine du 26 avril. Collèges et lycées ont commencé à être livrés à la réouverture des établissement, le 3 mai. En cette semaine de retour en classe, ils sont réservés aux enseignants. Les élèves pourront les pratiquer dès la semaine suivante, celle du 10 mai.

Il n'est pas obligatoire de réaliser des autotests. Mais si vous en effectuez, votre établissement doit recueillir au préalable l'accord de vos responsables légaux (parents ou tuteurs) si vous êtes mineur. Le lycée vous demandera également votre consentement si vous êtes majeur. Vous pouvez en réaliser 1 à 2 par semaine, conseille le ministère de la Santé.

Lire aussi

Une salle dédiée aux autotests dans les collèges et lycées

Une salle de votre établissement est normalement dédiée à la réalisation des autotests. Suffisamment grande pour permettre une distance d'au moins 2 mètres entre chaque personne, elle doit aussi pouvoir être facilement aérée et vous devez pouvoir y accéder en évitant les regroupements (file d'attente compacte par exemple).

Chaque élève doit se désinfecter les mains avant et après le prélèvement : des flacons de solutions hydroalcoolique seront mis à votre disposition dans la salle.

Le port du masque reste obligatoire par l'ensemble des personnes présentes dans la salle en dehors de la réalisation de l'autotest. "Le masque n’est baissé sous le nez qu’au moment de la réalisation de l’auto-prélèvement", comme indiqué sur le protocole. Vous ne pourrez pas vous retrouver face à un camarade : les postes d'auto-prélèvement devront être positionnés "si possible face au mur, ou dos à dos", précise le protocole.

Un "petit guide d'utilisation de l'autotest nasal" sera mis à votre disposition. Et vous devrez avoir reçu "une information complète et précise" sur les modalités de réalisation des tests par un encadrant. Les consignes élémentaires sur l'interprétation du test seront rappelées avant chaque auto-prélèvement.

Lire aussi

Que faire si l'autotest est positif ?

L'ensemble du matériel nécessaire à la réalisation du prélèvement et du test seront à votre disposition dans cette salle. Dans la mesure du possible, et en particulier lors de la première séance, vous restez à votre "poste" d’auto-prélèvement jusqu’à lecture du résultat (15 minutes).

Un encadrant (volontaire parmi les personnels de l'établissement) vous informera de la conduite à tenir en fonction du résultat du test. Mais le protocole précise que, quel que soit le résultat du test, les gestes barrières doivent bien entendu continuer à s'appliquer dans l'enceinte de l'établissement.

Si le résultat du test s'avère positif, pas de panique, vous serez isolé(e) dans une pièce adaptée et pris(e) en charge. On vous demandera de réaliser un test PCR de confirmation dans les meilleurs délais avant d'enclencher la mise en place du protocole (isolement, tracing des cas contacts, fermeture de classe…) supervisé par le directeur de votre établissement.

Consulter le protocole officiel de réalisation d’autotests encadrés en milieu scolaire

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !