1. Bac 2017 : une épreuve orale d'anglais annulée à Marseille
En bref

Bac 2017 : une épreuve orale d'anglais annulée à Marseille

Envoyer cet article à un ami
L'épreuve a été reportée au 27 avril // © Lycée Honoré-Daumier
L'épreuve a été reportée au 27 avril // © Lycée Honoré-Daumier

Plusieurs médias ont évoqué l'annulation, mardi 21 mars 2017, d'une épreuve du bac d'anglais dans un lycée à Marseille, pour "soupçons de fraude". Mais la réalité est moins spectaculaire...

En quelques heures, la nouvelle s'est répandue dans de nombreux médias locaux. Une épreuve orale d'anglais du bac a été annulée, mardi 21 mars 2017, au lycée Honoré-Daumier, à Marseille, puis reportée, sur fond de "soupçons de fraude". En cause, une enseignante qui a "envoyé à ses élèves des indices sur le thème du sujet" avant l'épreuve, reconstitue un des élèves de l'établissement dans "20 Minutes"

L'épreuve reportée au 27 avril

Une soixantaine de lycéens de la filière scientifique auraient eu accès aux supports qui servent à l'évaluation. Sitôt l'examen fini, qui rassemblait les séries S, ES et STMG, des élèves vont se plaindre auprès du proviseur, Jean-Marc Philippe. Celui-ci décide dès l'après-midi de reporter l'épreuve au 27 avril prochain.

"L'épreuve a été annulée parce qu'une classe a eu un complément d'informations sur l'épreuve par son enseignante. Elle a donné trop de vocabulaire. Trois mots de vocabulaire en trop, ce qui a permis d'identifier le sujet, rapporte Frédérique Mattio, proviseure adjointe à Daumier. Elle s'est aussitôt confondue en excuses auprès des élèves et des enseignants." L'épreuve a été reportée car "l'équité n'était plus établie", poursuit la responsable.

Un examen interne au lycée

Est-ce l'organisation nationale du bac qui est compromise ? Non ! Cet examen était une épreuve de contrôle continu, et donc interne à l'établissement. "C'est propre à notre lycée. L'examen n'était ni académique, ni départemental", justifie encore Frédérique Mattio, qui regrette "l'ampleur prise par ce sujet". Beaucoup de bruit pour rien donc, mais probablement le premier couac autour du bac 2017.