Bien écrire "accueil" une fois pour toutes !

Par de notre partenaire Projet Voltaire, publié le 21 May 2020
2 min

Le nom "accueil", qui ne contient pourtant que deux syllabes, est l’un des mots français les plus mal orthographiés. Pour mémoriser ses deux difficultés – sa consonne double et sa terminaison –, encore faut-il prendre la peine de s’y intéresser. Origine, mots proches, terminaison, on vous explique tout !

Accueil s’écrit avec deux "c"

C’est la première difficulté de ce nom, tiré du verbe accueillir. Pourquoi deux "c" ? Parce que le verbe accueillir vient du verbe latin accolligere. Dans ce verbe, la préposition ad s’est jointe au verbe colligere, "cueillir", pour former un nouveau mot et un nouveau sens. Or, en latin, quand un "d" se retrouve devant un "c", il se transforme en "c" ! Adcolligere a donné accolligere, puis accueillir…

Lire aussi

Suivis des lettres "u-e-i-l"

Oui, dans cet ordre ! Si on écrit "acceuil", la prononciation s’en trouve changée. L’on devrait alors dire "ac-seuil". Certes, le nom peut évoquer le seuil d’une porte, mais l’analogie s’arrête là ! Voici les quelques mots qui se terminent comme accueil : cercueil, écueil, recueil, mais aussi orgueil, précédé d’un "g". Quant aux mots en -euil, ils ne sont guère plus nombreux : cerfeuil, chevreuil, deuil, écureuil, fauteuil, et notre seuil !

Et sans "e" final !

En tout cas, à la fin du nom ! Si l’on écrit "accueille" (avec deux "l", au passage), il ne s’agit plus du nom, mais du verbe accueillir conjugué aux 1re et 3e personnes du singulier du présent de l’indicatif ou du subjonctif : j’accueille / il accueille ; que j’accueille / qu’il accueille.

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !